Prisonnier du Temps 68

Chapitre Soixante-huit : Collant


Pour le second combat, un mecha bleu foncé et un mécha jaune s'affrontaient. Yan Tuo assista au combat avec les deux hommes dans les bras de Shi Jian.

Derniers chapitres parus :
Cent façons de tuer un prince charmant 1 à 3
La Renaissance du Suprême Immortel 1 à 5
Le lecteur et le héros doivent absolument tomber amoureux 53 et 54
Prisonnier du Temps 88 et 89
Le Prince Solitaire 2 02
Ancient Gods Sanctuary 19
Prisonnier du Temps 87
Esprit Malin 11 et 12

Il était clair que le niveau de ces deux mechas était inférieur à celui des méchas rouge et noir du match précédent. Le public ne se montra pas aussi enthousiaste et intéressé.

Boney et Shi Jian n'étaient pas non plus intéressés par le duel dans l'arène, ils y jetèrent juste un coup d'œil comme ça. Pour Yan Tuo par contre, c'était la première fois qu'il voyait ce genre de compétition clandestine entre mechas sans aucune règle ou limitation. Même si les deux adversaires n'avaient qu'un niveau moyen, il observa avec un fort intérêt, ses deux pattes sur le bras de Shi Jian et la tête tendue pour mieux voir le match dans l'arène.


Shi Jian le souleva un peu plus haut puis le posa simplement sur son épaule. Il tourna la tête pour voir sa petite patte et il la caressa en souriant.

« Mon bébé, tu aimes ça ? Tu trouves ça amusant de voler partout ? Tu pourras bientôt me voir, attends et tu seras surpris, hein ? »

Yan Tuo poussa un miaulement et tenta de récupérer sa patte mais Shi Jian sourit et retint sa patte pour l'empêcher de bouger. Yan Tuo essaya plusieurs fois en vain puis s'allongea sur les épaules de Shi Jian sans bouger.


Le combat fut rapidement terminé : le mecha bleu foncé se rendit automatiquement après un coup tranchant du mecha jaune, clairement pour éviter de finir blessé — afin d'inciter les pilotes à faire de leur mieux pour créer une atmosphère tendue et excitante durant les combats, les récompenses pour le vainqueur et le perdant n'étaient pas les mêmes. Le vainqueur pouvait gagner jusqu'à dix fois plus que le perdant. Bien entendu cela dépendait aussi s'il s'agissait de pilotes avec des contrats permanents ou temporaires. Si le vainqueur n'avait pas signé de contrat alors sa récompense était quasiment la même qu'un perdant qui avait signé un contrat.

La plupart des pilotes qui venaient se battre ici étaient des gens désespérés qui avaient terriblement besoin d'argent et qui ne pouvaient pas en gagner par les moyens légaux. Ils étaient donc féroces et sans pitié et se moquaient bien des règles. Pour gagner de l'argent, ils étaient naturellement prêt à tout. Toutefois ils étaient quand même réalistes : après tout, s'ils n'étaient pas aussi doués que leur adversaire, ils risquaient de se faire gravement blesser et cela n'en valait pas la peine. Alors souvent, quand ils voyaient qu'ils ne pourraient pas battre leur adversaire, ils renonçaient tout simplement.


Juste après ce combat ce fut au tour de Shi Jian. Il reprit le chaton dans ses bras et caressa sa tête. Il allait le confier à Boney pour qu'il le surveille. Cependant il fut surpris de sentir les deux pattes du chaton s'agripper à son col sans le lâcher et le chaton leva la tête. Deux yeux noirs et ronds le fixèrent et le chaton fit des miaou miaou comme pour tenter de lui dire quelque chose.

« Bébé, lâche-moi, je dois aller me battre dans l'arène. Je serai bientôt de retour, je ne t'abandonne pas. Et si tu restais ici t'amuser bien sagement, d'accord ? »

Comme le chaton était si petit et fragile, Shi Jian n'osait pas le retirer de force alors il dut caresser le petit corps du chat, adoucir sa voix pour l'amadouer en usant de la manière douce.

Sauf que son chat n'écouta pas du tout et s'accrocha à lui sans faire mine de le lâcher comme pour dire qu'il le suivrait où qu'il aille. Il miaula doucement de protestation.


Shi Jian n'avait encore jamais vu ce petit être si collant. Il se dit qu'il devait avoir peur de cet endroit inconnu. Le chaton devait vraiment craindre qu'il l'abandonne ici pour le donner à un autre. À l'idée que son bébé chat dépendait tellement de lui pour s'accrocher à ce point, son cœur se remplit soudain d'amour et de compassion. Il aurait voulu serrer le petit être contre lui afin de le réconforter et le rassurer. Malheureusement l'heure de son combat approchait et il devait aller au mecha pour se préparer. Il n'avait vraiment pas de temps à perdre ici.

En général les pilotes sans contrat devaient payer une caution à l'arène pour pouvoir combattre. S'ils ne se montraient pas à temps, l'arène conserverait cette caution. Bien entendu Shi Jian n'avait pas eu besoin de payer car comme il était souvent venu combattre ici avant son admission à l'école militaire, Boney s'était arrangé pour qu'il n'aie pas à payer la caution. Néanmoins s'il ne se présentait pas, les gérants de l'arène créeraient des problèmes à Boney.


Shi Jian dut soulever le chat, embrasser son ventre tout blanc puis il le regarda dans les yeux pour l'apaiser :

« Bébé, tu n'avais pas aimé voir ces gros gars en acier se battre ? Je vais faire ça tout de suite, aller dans un gros gars et le piloter pour me battre avec d'autres. Tu pourras me voir d'ici. Je te promets que je ne vais pas disparaître et que je vais vite revenir. Quand je reviendrai, on ira t'acheter du poisson, des gâteaux, des jouets et d'autres bonnes choses. Si tu ne me lâches pas, non seulement nous n'aurons plus rien de bon à manger mais on se retrouvera avec une grosse dette. On perdra peut-être même notre appartement. On pourra seulement vivre dans la salle de classe ou si j'arrive à convaincre mon patron, au café. »


Yan Tuo dut vraiment être horrifié à l'idée de cette fin misérable. Il hésita un moment puis retira ses griffes avec réticence pour libérer Shi Jian.

Il ne voulait vraiment pas que Shi Jian participe à une activité si dangereuse. Dans ce genre de combat clandestin, c'était une question de vie ou de mort. Les mechas avaient un fort pouvoir d'attaque et il suffisait d'un moment d'inattention pour subir de graves blessures. Yan Tuo estimait que cela ne valait pas la peine de prendre un tel risque juste pour de l'argent. En plus Shi Jian étudiait à l'école militaire : s'il se faisait prendre, il serait exclu.

D'après les souvenirs de sa vie précédente, Shi Jian avait brillamment fini ses études à la Première Académie Militaire Fédérale puis avait intégré l'Armée Fédérale. Il avait ensuite lentement accumulé du pouvoir jusqu'à devenir la figure la plus influente de toute la Fédération. Si Shi Jian se faisait exclure maintenant, cela risquait de changer de nombreux événements importants dans l'Univers et l'impact serait inimaginable.


De plus, bien que Shi Jian ait toujours été un commandant fort, à la volonté de fer et intransigeant dans son esprit, Yan Tuo n'avait jamais été enclin à faire la guerre. Même dans le camp ennemi, il ne voulait pas que Shi Jian disparaisse à cause de l'effet papillon — sans Shi Jian, le nouveau commandant pourrait être beaucoup plus ouvert à la discussion mais cela pourrait aussi être un activiste radical et désespéré. Face à ce hasard incertain, Yan Tuo préférait encore avoir affaire à Shi Jian.

Ils n'avaient pas besoin de participer à de si dangereuses activités, ils n'allaient pas mourir de faim pour si peu. Il leur faudrait juste vivre avec frugalité. Ils pouvaient tout à fait dépendre du salaire actuel de Shi Jian. Mais le prince réalisa bien vite que l'autre homme avait réellement cessé de participer à ces combats clandestins et que la raison pour laquelle il était revenu, c'était pour avoir les moyens de l'élever lui — afin de lui acheter de délicieuses choses à manger.

Une fois qu'il eut compris, le petit corps du chaton se figea un instant puis il lança un regard vide à Shi Jian, un peu perdu.


Quand Shi Jian le vit ainsi, il sourit et frotta le bout de son nez contre le museau du chat. Il lui promit :

« Je te jure, je ne mens pas. Et je suis très doué à ça. Allez, sois gentil et laisse-moi y aller. »

Boney se dépêcha de sortir une petit balle d'on ne sait où. Quand il posa le chaton sur une chaise à côté avec un coussin, il offrit vite la balle à ce seigneur chat.

Yan Tuo ne jeta qu'un regard à l'horrible balle verte et lui donna un coup de patte désintéressé avant de tourner la tête.

Boney crut que le chaton s'intéressait à ce nouveau jouet alors il ramassa rapidement la balle et la tendit de nouveau au chaton.


* * *

De l'autre côté, Shi Jian était déjà dans l'arène à l'intérieur d'un mecha.

Il ne possédait pas son propre mecha alors il utilisait le mecha gris à l'équipement standard de l'arène de combat. Ce genre de mecha avait des performances moyennes et aucune option spécifique. Il était régulièrement entretenu par la division mecha. Cependant les pilotes qui possédaient leur propre mecha n'iraient jamais choisir ce mecha gris. En effet, les mechas personnels étaient en général adaptés au style de combat de leur propriétaire. Même si le pilote était très mauvais, il lui suffisait de faire quelques modifications pour s'accorder davantage à ses habitudes de pilotable et cela améliorait ses performances. Ces machines grises qui se rapprochaient davantage des mecha d'entraînement des écoles militaires n'étaient rien en comparaison.


Quand le mecha gris fit son entrée dans l'arène, une grande partie du public le hua. Ils étaient tous de vieux habitués. Au premier regard on devinait que cet homme pilotait un des mecha de l'arène de combat. Un pilote qui ne possédait même pas son propre mecha ne pouvait pas offrir un bon spectacle. Il suffirait de quelques attaques de Tornado pour l'achever sur le terrain.

Toutefois ils se rendirent vite compte qu'une autre partie du public contemplait le mecha gris avec une excitation indescriptible voire même de la ferveur, comme s'ils voyaient une sorte de héros incomparable. Ils notèrent ensuite le nom affiché sur le grand écran au-dessus de l'arène : Tornade vs Time Shi Jian (时缄) veut dire Temps Scellé, donc il utilise le surnom Time (时间, temps). (1). En terme de cote, les deux adversaires étaient comparables, et ceux qui pariaient sur la victoire de Time avaient même un léger avantage.


Certains nouveaux spectateurs se souvinrent des rumeurs qu'ils avaient entendues. Il paraissait qu'il y avait un pilote spécial dans l'arène de combat qui pilotait un mecha gris. Ses combats n'avaient pas lieu à des moments fixés, c'était généralement le week-end mais ses combats étaient vraiment très excitants. Aucune de ses actions n'était superflue. Ce n'était pas tant du combat qu'une performance artistique à admirer. Le plus impressionnant était qu'il n'avait jamais été vaincu une seule fois, et même lorsqu'un pilote de mecha professionnel était spécialement venu de Mutian pour le défier, il avait perdu comme les autres.

Et le pseudo de cet homme était Time.

Rien qu'à cette nouvelle, les nouveaux clients étaient également impatients de voir ce combat.


Il n'y avait pas vraiment de cérémonial dans l'arène de combat clandestine : le début du combat fut annoncé juste après que les deux mechas aient pris place.

Yan Tuo abandonna aussitôt son activité de tape-la-balle. Il tapota la chaise de sa petite patte avec anxiété et miaula pour demander à Boney de rapprocher son siège de l'arène de combat pour qu'il puisse mieux voir le combat de Shi Jian.

Boney mérita alors bien son titre de manager de l'arène de combat qui était capable de gérer des gens de toutes sortes et de tous bords : il comprit réellement ce que voulait le chaton. Non seulement il rapprocha la chaise mais il plaça aussi une boîte en bois sous la chaise pour la surélever et que le chaton puisse tout voir.

Il ne pensait pas que le chaton pouvait vraiment comprendre le combat entre mecha. Il se dit que l'animal se comportait ainsi car il s'inquiétait pour son maître et le recherchait, donc il avait besoin de voir son maître pour être rassuré.

Je n'aurais jamais cru que ce petite être pouvait être aussi collant, se dit Boney. Il traite cet homme comme sa mère ou quoi ?



Notes du chapitre :
(1) Shi Jian (时缄) veut dire Temps Scellé, donc il utilise le surnom Time (时间, temps). Les deux se prononcent pareil en chinois.






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !