Cent façons de tuer un prince charmant 1

Partie 1 : Tuer l'Empereur

Chapitre 1


Il paraissait qu'après la mort, les gens se souvenaient de tout leur passé. Shen Jue se tint devant le miroir et ne put retenir un sourire. Il s'avérait que c'était bien vrai.

Il était à la base un disciple direct du Vénérable Chi Yan mais à présent il devait subir des réincarnations. Et tout cela avait commencé avec l'Assemblée de la Pêche d'Immortalité mille ans auparavant.


Mille ans plus tôt, il était venu au Ciel pour la première fois avec son maître afin d'assister à l'Assemblée de la Pêche d'Immortalité. Durant le banquet, il fit la connaissance d'un immortel qui semblait extrêmement intéressé par lui : il n'arrêta pas de lui parler et se rendit même par la suite au Mont du Nuage Liquide Sacré pour le voir. Shen Jue se sentit seulement agacé. Après que l'immortel lui ait avoué ses sentiments, il se fâcha pour de bon. Il se consacrait entièrement au Dao et ne voulait pas être impliqué dans ce genre de relation romantique, alors il rejeta directement cet immortel.

Derniers chapitres parus :
Esprit Malin 25 à 27
Cent façons de tuer un prince charmant 12 et 13
La Renaissance du Suprême Immortel 26 à 30
Le lecteur et le héros doivent absolument tomber amoureux 63 et 64
Le Prince Solitaire 2 07
Ancient Gods Sanctuary 24
Esprit Malin 22 à 24

Qui aurait pu penser que l'immortel n'allait pas renoncer et même oser lui administrer la potion du tigre et du loup Un aphrodisiaque. (1) ? De colère, Shen Jue lui asséna un coup mortel. Quand son maître arriva, l'immortel était à moitié mort. Le maître soupira et se lamenta à chaudes larmes. Il lui ordonna de faire face au mur et de réfléchir sur son méfait puis se dépêcha de ramener l'immortel au Ciel.


Plus tard Shen Jue apprit que cet immortel était en fait le neuvième fils de l'Empereur de Jade.

Il avait gravement blessé le fils favori de l'Empereur de Jade qui était désormais maintenu en vie grâce à des herbes sacrées et des potions médicinales. L'Empereur de Jade fut furieux et même son maître ne put le protéger. Bien que Shen Jue ne fut pas directement réduit en cendres, il fut condamné à subir les vicissitudes du monde mortel et à endurer les souffrances extrêmes de la réincarnation. Dans chaque vie il serait piétiné et abusé, et son cadavre pourrirait dans un trou.

Il avait déjà subi mille ans de cette torture.


* * *


« Disciple. »

Shen Jue tressaillit en entendant cet appel derrière lui puis il tourna la tête. Quand il vit que c'était vraiment son maître Chi Yan qui venait de le héler, il trembla légèrement.

« Maître ! »

Le Vénérable Chi Yan semblait n'avoir pas changé en mille ans sauf que son visage était bien plus marqué par l'épuisement qu'avant.

« Disciple, ton maître ne peut pas rester trop longtemps aux Enfers alors ne perdons pas de temps. Ton maître a déjà demandé au maître immortel en charge du destin un moyen de briser le cycle des réincarnations. »

Shen Jue ne manifesta aucune réaction à cette annonce.


Le Vénérable Chi Yan ne put s'empêcher de soupirer du plus profond de son cœur en le voyant ainsi. Normalement son disciple était fougueux et vigoureux mais il avait désormais perdu son âme à cause des nombreuses tortures amères durant ses réincarnations. Il ne put s'empêcher de haïr encore plus ce souverain céleste et son fils indigne. Ce dernier avait déjà repris connaissance depuis des centaines d'années et pourtant son apprenti soufrait encore de son châtiment. Ce qui s'était passé à l'époque n'était pas entièrement la faute de son apprenti : si le fils cadet de l'Empereur n'avait pas drogué son disciple, ce dernier n'aurait eu aucune raison de lui asséner un coup mortel !


Le Vénérable Chi Yan n'avait qu'une seule idée en tête à présent : libérer au plus vite son disciple de la souffrance des réincarnations. Bien qu'il ne puisse pas intervenir directement dans les réincarnations pour changer son destin car ce serait défier les lois célestes, il pouvait aider Shen Jue.

Il sortit un miroir de la taille d'une paume de sa manche et le lança directement au milieu du sceau qui emprisonnait Shen Jue.

« Disciple, ceci est un miroir à souvenirs. Bien qu'il ne puisse pas complètement annuler les effets de la soupe de Dame Meng En Chine, les morts doivent boire la soupe de Dame Meng afin de tout oublier de leur vie et de commencer une vie nouvelle. (2), il t'aidera à te souvenir de ton passé quand tu seras aux portes de la mort. À chaque réincarnation, ce sera de plus en plus difficile et encore plus terrifiant à l'approche de ta mort. Alors ce miroir à souvenirs pourra t'aider un peu. »


Comme Shen Jue allait bientôt se réincarner, le Vénérable Chi Yan ajouta très vite :

« Les réincarnations que tu vas connaître maintenant sont celles que tu as déjà vécues plusieurs fois. Tant que le miroir à souvenirs fonctionne, tu seras capable de recouvrer tes souvenirs. Comme ça, tu n'auras pas peur. Tu dois aussi te rappeler que pour échapper à une réincarnation, tu dois tuer quelqu'un. »

Les yeux de Shen Jue bougèrent légèrement.

« Qui ?

– Chaque vie que tu expérimentes, c'est dans le monde de réincarnation d'une seule personne. Comme cette personne est le maître du monde, presque tous les gens de ce monde vont tomber amoureux de lui. Et toi, tu peux briser ce monde en le tuant. N'oublie pas, il faut remplir une condition préalable avant de le tuer : tu dois le rendre amoureux de toi avant que tu ne puisses le tuer sinon cela ne servira à rien. En plus les maîtres de ces mondes pourraient t'en vouloir de les avoir tués et te ramener de force dans leur monde pour tout recommencer à zéro. Il n'y a qu'une seule façon de briser ce cycle : tu dois faire en sorte qu'ils tombent amoureux de toi et puis tu devras les tuer, c'est comme ça que ces mondes se briseront.


« Avec tes souvenirs, ce ne sera pas très compliqué de le tuer. Disciple, ton maître attend ton retour. »

Le Vénérable Chi Yan lança ces derniers mots en vitesse puis quitta les Enfers. Il ne pouvait pas y rester trop longtemps. Si quelqu'un s'en rendait compte, ce serait la situation de Shen Jue qui serait exposée.

Shen Jue attendit que le Vénérable Chi Yan disparaisse puis il resta là un moment avant de se rendre aux Sources Jaunes Une partie des Enfers. (3). La bienveillante dame Meng se trouvait au croisement des Sources Jaunes, remuant le pot de soupe de l'oubli devant elle avec une grande cuillère. Quand ce fut au tour de Shen Jue de boire la soupe, dame Meng parut soupirer. Cela faisait bien des années qu'elle était là et ce jeune homme était venu bien des fois. Elle ignorait quels crimes avait bien pu commettre ce jeune immortel mais cela lui donnait toujours envie de soupirer quand elle le voyait boire la soupe de l'oubli autant de fois.

Il y avait d'autres personnes dans l'Autre Monde qui devaient subir la souffrances des réincarnations comme lui, mais aucun d'eux n'était aussi calme que ce jeune homme : il ne protestait jamais quand il devait boire la soupe de l'oubli.


Shen Jue ne prêta pas attention au regard de dame Meng. Il but la soupe de l'oubli d'un trait puis monta sur le pont.

Il avait franchi ce pont bien des fois, il avait subi des centaines de souffrances dans ses réincarnations tandis que celui qui lui avait causé ce mal était bien vivant et bien portant.

Shen Jue ne put retenir un reniflement de mépris.

Peu importait qui était le maître de ces mondes, il ne demandait pas grand-chose, juste briser ce cycle.

Quand ce serait fait, il retournait à la Cour Céleste et tuerait directement le responsable de ses souffrances.


* * *


Bam—

Son visage fut pressé dans l'eau.

À cet instant il ne put sentir que de l'eau envahir son corps par la bouche et les narines. C'était froid et inconfortable comme s'il allait mourir dans la seconde.

Il sentait qu'on le maintenait fermement et il n'y avait pas qu'une personne. Il ne pouvait donc pas relever la tête.

Au moment où il crut voir sa dernière heure arriver, l'homme qui tenait sa tête le lâcha.


Il se débattit pour retirer sa tête de l'eau et reçut alors une gifle en plein visage.

Le coup était très violent. Il fut pris au dépourvu et se mordit la langue.

L'odeur du sang se répandit dans sa bouche.

Il ouvrit les yeux, hébété, et vit un visage ricanant.

Shen Jue toussa plusieurs fois et les souvenirs chaotiques se déversèrent dans son esprit. Cela le rendit un peu confus et il ne reprit peu à peu ses esprits que lorsque l'homme en face de lui se mit à parler.

C'était donc ce monde.

La douleur dans son corps lui rappela qu'il venait de subir une sévère correction.

Sans ces coups qui avaient bien failli le tuer, le miroir à souvenirs dans son corps n'aurait pas agi.


L'homme qui se tenait devant Shen Jue vit qu'il faisait la sourde oreille à ce qu'il disait et il ne put s'empêcher de rire de colère. Il saisit le visage de Shen Jue d'une main et fit :

« Eunuque Shen, tu n'as pas encore repris tous tes esprits, ha ? »

Au moment où il finit de parler, il vit une lueur meurtrière dans les yeux de l'autre. Ce fut si furtif qu'il n'était pas sûr d'avoir bien vu. Il fronça les sourcils et lança un regard suspicieux à cet adolescent. Quelqu'un s'avança à ses côtés :

« Intendant général Qin, l'Empereur requiert les services de Shen Jue. »

Qin Yuan contempla Shen Jue dont le corps et le visage étaient couverts de plaies comme un poisson était couvert d'écailles. Après réflexion il le lâcha mais pas sans lui donner un dernier coup de pied.

« Tu as de la chance aujourd'hui, l'Empereur consent encore à te protéger. Mais tu ne seras pas aussi chanceux la prochaine fois. »

Qin Yuan partit, suivi par les autres.


Quand tout le monde fut parti, Shen Jue s'ébroua et se leva.

Dans ce monde il était un jeune eunuque au service de l'Empereur. Cependant l'Empereur n'était qu'une marionnette et n'avait aucun réel pouvoir. Cette fois, Shen Jue avait été battu sur ordre du régent parce qu'il avait accidentellement renversé une tasse de thé pendant qu'il servait sa Majesté.

Ce n'était pas la vraie raison : en fait il était arrivé quand le régent était en train de tenter de déshonorer l'Empereur.

Le régent devint furieux et ordonna aussitôt qu'on le fasse sortir.

La vie de Shen Jue dans ce monde était vraiment misérable. Il était loyal envers l'Empereur et ne pouvait pas supporter qu'il se fasse ainsi humilier. Alors il se mit en tête de séduire le régent lui-même. Mais comment le régent aurait-il pu accorder un regard à un castrat comme lui ? Il le fit battre presque à mort et au final ce fut l'Empereur qui intercéda en sa faveur, donc il survécut de justesse. Suite à cet incident, Shen Jue devint encore plus reconnaissant envers l'Empereur et se disait qu'il ne vivait que pour lui. Alors il persévéra dans son approche du régent et tenta de découvrir son point faible.


Le régent n'avait aucune affection pour lui, c'était juste à cause de l'Empereur qu'il ne le tua pas. Cependant le régent avait une excentricité : c'était un sadique, surtout au lit. Il n'éprouvait strictement rien pour Shen Jue mais comme il ne pouvait pas se résoudre à lever la main sur l'Empereur, il se mit à abuser de Shen Jue parce que c'était la personne la plus proche de l'Empereur.

Il ordonna à Shen Jue de de revêtir des vêtements que l'Empereur avait déjà portés puis le fouetta. À chaque fois, Shen Jue était presque battu à mort mais il endura tout cela sans rien dire car il avait le sentiment de protéger ainsi l'Empereur.

Au bout du compte, Shen Jue fut battu à mort par le régent. Dès qu'il l'apprit, l'Empereur eut une énorme dispute avec le régent mais ils finirent par se réconcilier et devinrent un couple tout sucre tout miel. Même si Shen Jue était mort, son âme ne disparut pas mais resta à flotter dans le palais pendant sept ans. Il put ainsi voir l'Empereur et le régent devenir de plus en plus amoureux. L'Empereur finit même par adopter un enfant du clan de l'autre homme.

À eux deux ils éduquèrent le garçon ensemble et le préparèrent à devenir le prochain empereur.


Dans ce monde, Shen Jue n'était qu'un esclave.

Il avait tout donné pour l'Empereur mais ce denier avait fini par former un couple avec son ennemi, comme c'était risible.

Telles étaient les règles des mondes de réincarnation : dans chaque monde Shen Jue éprouvait un amour sans espoir, il n'était pas digne de l'autre et était condamné à voir celui qu'il aimait vivre heureux avec un autre.


* * *

Shen Jue recouvrit la mémoire de ce monde et ne put s'empêcher de sourire. Il s'était déjà réincarné plusieurs fois dans ce monde. Le moment le plus douloureux n'avait pas été le moment de sa mort mais quand il était devenu un fantôme et avait vu l'Empereur et le régent vivre des jours heureux ensemble.

Il avait été si furieux qu'il aurait voulu cracher du sang, mais cela n'était plus possible.

Le désespoir, la douleur, le regret, toutes sortes d'émotions avaient envahi son cœur.

Il aurait voulu tuer le régent, il aurait voulu crier à l'Empereur —

« Comment pouvez-vous être avec lui ? »

Mais à l'époque il n'était plus qu'un fantôme.

Quand il revint dans ce monde, il avait perdu à nouveau la mémoire alors il se donna à nouveau cœur et âme bêtement.


Shen Jue n'eut pas à réfléchir bien longtemps pour trouver qui était le maître de ce monde.

C'était bien évidement sa Majesté le charmant et innocent Empereur.


Note de Karura : Il y a normalement une longue note de l'auteur qui répond à des questions sur le roman mais je ne vais pas la mettre ici car cela révèle trop de choses et ça vous gâcherait le plaisir de lire 😊

Je mettrai la note bien plus tard, après deux ou trois mondes (c'est pour dire les spoilers qu'elle contient!).

Idem pour le résumé de l'histoire, j'ai retiré un élément qui aurait pu vous spoiler.

Bon, Shen Jue doit non seulement rendre le maître de ce monde amoureux de lui mais en plus il doit le tuer. Avec tout ça, on ne risque pas d'avoir un happy end !


Notes du chapitre :
(1) Un aphrodisiaque.
(2) En Chine, les morts doivent boire la soupe de Dame Meng afin de tout oublier de leur vie et de commencer une vie nouvelle.
(3) Une partie des Enfers.






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !