Prisonnier du Temps 42

ARC 3 — Prophétie, le Miroir du Temps


Chapitre Quarante-deux : Prophétie


Yan Tuo pouvait sentir que sa vie touchait à sa fin mais cela ne lui fit aucune peine.

Dans sa vie, il avait été tellement aimé par Shi Jian, il avait accompli presque tout ce qu'il avait voulu faire et il avait eu le temps de vieillir avec son amant. Il sentait qu'il en avait eu assez et en était reconnaissant.

« Tu as peur ? demanda Shi Jian en lui tenant la main pour y déposer un doux baiser.

– Je resterai encore avec toi après ma mort ? fit Yan Tuo en regardant sereinement son amant.

– Tu ne mourras pas, promit Shi Jian. Une entité doit perdre tout son temps avant de mourir. Je ne laisserai pas la mort t'emporter, tu vas avoir... un temps illimité.

– Ne dis pas n'importe quoi. »

Yan Tuo sourit. Il était clairement mourant.


« Je ne te mens pas. Je le sais, c'est ce que je ressens, » argua Shi Jian.

Puis il pressa la main de son amant et murmura :

« N'aie pas peur, je serai toujours avec toi. »

Yan Tuo hocha la tête et ferma les yeux. Il mit sa main droite sous la couverture et en cacha le contenu dans sa manche.

C'était un petit miroir de la taille de sa paume. Dans sa vie, Shi Jian lui avait donné bien des choses mais malheureusement il ne pouvait pas les emporter avec lui. Le pouvoir de Shi Jian était concentré dans ce miroir alors il espérait qu'il pourrait l'accompagner avec son amant et lui pour cette dernière partie de leur voyage.

« Je serai avec toi. »

Shi Jian prit Yan Tuo dans ses bras, embrassa tendrement les yeux de son amant et ferma ses yeux en silence.


L'Empire pleura son dernier Empereur et premier Empereur oméga. Quant à l'Impératrice, l'amiral Shi Jian quitta ce monde en même temps que l'Empereur.

Leurs existences avaient changé le cours de l'histoire de l'Empire et encore plusieurs années plus tard, de nombreuses légendes à leur sujet circulaient toujours dans les archives officielles.

* * *

Une goutte de sueur coula le long de son front.

Le monstre hideux devant lui s'approcha prudemment en cercle et réduisit la distance pas par pas.

Yan Tuo plissa les yeux, saisit le talisman d'une main et son fouet noir de l'autre.

Tant qu'il déchirerait le talisman dans sa main, il serait aussitôt ramené vers cet homme qui assurerait sa sécurité mais c'était sa première opération solo et il ne voulait pas abandonner juste pour ça.

Le long fouet fendit l'air tel un dragon mais le monstre n'esquiva pas. Il saisit le fouet en plein vol avec les griffes de sa patte avant et la situation resta bloquée un moment.

Pendant ce temps, plusieurs autres monstres en profitèrent pour l'attaquer rapidement !


Au tout dernier instant, plusieurs monstres se figèrent et s'arrêtèrent en plein air. Comme Yan Tuo l'avait pressenti et deviné au fond de son cœur, quand il se retourna, il vit cette personne marcher vers lui d'un pas normal.

Cet homme portait un pantalon noir et une chemise blanche des plus simples, les boutons de la chemise méticuleusement refermés jusqu'au col. Ses chaussures en cuir noir se posaient sur la boue sanglante par terre sans être souillées, comme s'il marchait sur le sol en jade de son bureau au Département de Réincarnation.

Quand il arriva aux côtés de Yan Tuo, la couleur or de ses yeux avait disparu et ils avaient repris leur gris calme et habituel.


L'homme leva la main avec nonchalance et les monstres figés se réduisirent aussitôt en poussière. Le long fouet noir revint automatiquement dans la main de Yan Tuo après avoir perdu son pouvoir.

« Pourquoi ne pas avoir demandé d'aide ? » fit l'homme en le regardant froidement.

Yan Tuo savait que sa forme à l'instant était dangereuse. C'était cet homme qui l'avait sauvé mais dès qu'il croisait ses yeux indifférents et froids, il perdait toute envie de parler poliment.

Il haïssait l'apparence de cet homme, haïssait le fait qu'il semblait si détaché de ce monde, sans aucun désir, froid, au-dessus des autres et dédaigneux.

Il détourna les yeux et fit d'un ton glacial :

« Je pouvais m'en sortir seul. Je n'avais pas besoin que le directeur Shi intervienne. »

L'homme le regarda puis cessa de parler et de discuter avec lui. Il tourna les talons et partit.

Yan Tuo fut laissé en arrière. Il savait bien qu'il ne s'était pas montré raisonnable mais il se sentait néanmoins traité injustement. En fin de compte, il n'eut pas d'autre choix que de suivre cet homme et de faire la paix avec ses collègues.

* * *

Le monde était divisé en trois royaumes mais la plupart des gens ordinaires dans le monde des humains n'avaient pas conscience de ce qui existait en dehors de leur monde et ils ne découvraient que rarement les démons qui se mêlaient au monde des humains. La mission du Département de Réincarnation où travaillait actuellement Yan Tuo était d'envoyer ceux qui n'étaient pas à leur place dans le monde auquel ils appartenaient en utilisant la manière douce ou la manière forte, afin de maintenir l'équilibre des Trois Royaumes.

Le Département de Réincarnation appartenait à l'Autre Monde et consistait en six divisions d'humains, esprits, immortels et démons. Comme Yan Tuo n'avait que récemment rejoint le Département de Réincarnation, il y occupait le rang le plus bas de fonctionnaire, cependant il avait une autre identité — il était le fils unique du seigneur de l'Autre Monde, le véritable prince de l'Autre Monde.

Yan Tuo savait bien que sans son père pour lui trouver un poste dans le Département de Réincarnation et apprendre sous les ordres du directeur Shi, Shi Jian l'aurait déjà renvoyé depuis longtemps sauf que le directeur ne voulait pas faire perdre la face à son père.

Mais il trouvait son supérieur si désagréable.


La mission actuelle consistait à encercler et éliminer un groupe de démons de sang cannibales qui avaient surgi des profondeurs des Enfers pour gagner le monde des humains. Les démons de sang cannibales avaient été transformés par le sang des profondeurs des Enfers. Ils aimaient se déplacer en bande et avaient la puissante capacité à se diviser. Tant que les bonnes conditions étaient réunies et qu'il y avait assez de nutriments, un démon de sang pouvait se diviser en une armée entière.

Mais même sans ça, leur capacité de combat et leur mortalité étaient au top. Pour cette mission, à part Yan Tuo qui était novice, le reste du groupe étaient tous des gens expérimentés, sans compter le directeur Shi qui participa personnellement à la bataille. Cela fut réglé sans problème.


Le chef de section Zhu, qui dirigeait le Département des Affaires Diverses, se frottait nerveusement les mains. Il fut soulagé en voyant le directeur ramener en personne le prince indemne.

En parlant du Département de Réincarnation des Trois Royaumes, bien que le Départements des Affaires Diverses soit en charge des affaires que les cinq autres départements dédaignaient, Zhu Yilun était tout de même un dirigeant de poids de son département et il pouvait être considéré comme quelqu'un de célèbre. Cela faisait huit cents ans qu'il n'avait pas participé en personne à une mission mais c'était différent cette fois. Pour la première mission du prince, même le directeur Shi avait trouvé un prétexte pour l'accompagner. Naturellement, Zhu Yilun n'aurait pas osé rester en arrière.

À l'idée qu'il ne savait pas combien de temps son Altesse Royale aurait à s'entraîner sous ses ordres, Zhu Yilun se sentit à la fois nerveux et paniqué.


Le groupe monta en voiture ensemble pour retourner dans l'Autre Monde, et le vieux van anodin se dirigea vers la route qui conduisait à l'Autre Monde. La partie la plus précieuse de ce véhicule était sans aucun doute la plaque d'immatriculation — le chef Zhu s'était enregistré très tôt et à l'époque, ça n'avait pas été difficile d'obtenir une plaque d'immatriculation pour le véhicule.

Il paraissait que les bureaux principaux terrestres de l'état-civil du Ciel en charge de la promotion des immortels avaient récemment déménagé de la Cité Interdite à Tongzhou Une subdivision de Pékin. (1), et que les bus récemment inscrits portaient encore l'immatriculation de Heibei Province chinoise où se trouve Pékin. (2).

Zhu Yulin fit secrètement un petit calcul et se dit que le prince ne pouvait vraiment pas rester assis dans leur petit van de misère, alors pourquoi le directeur Shi ne pourrait pas voir s'ils pouvaient obtenir l'accord d'acheter un nouveau véhicule ? Le bureau du directeur Shi était fait en jade de Kunlun, il suffirait simplement d'arracher quelques carreaux pour changer le véhicule des travailleurs de base.

Il se retourna en silence pour voir la réaction des deux et vit que les deux grandes pointures étaient assis un devant et l'autre derrière. Le directeur Shi était assis à l'arrière, les yeux fermés, et il se reposait. Le prince était assis à l'avant avec son précieux miroir à la main. En y regardant de plus près, son expression était extrêmement sérieuse.


Yan Tuo avait été le dernier à monter dans le véhicule. Il s'était assis devant. En tournant légèrement la tête, il pouvait voir Shi Jian assis seul sur la banquette du fond. L'homme semblait un peu fatigué. Il avait la tête posée contre la fenêtre, les yeux fermés, et ses longs cheveux retombaient doucement sur ses épaules. Il n'exsudait pas son indifférence et son froid coutumiers mais un tendre sentiment.

Yan Tuo le contempla un moment puis se ressaisit rapidement et se dit que plus il le regardait, plus ce type devenait agaçant.

Indigné, il sortit son miroir de son sac qiankun Vous connaissez si vous avez l'habitude des romans de Xianxia : c'est un univers de poche où les cultivateurs rangent leur argent, armes, médicaments, etc. (3) invisible à son poignet et le tint dans sa main.


Yan Tuo était le fils unique du Seigneur de l'Autre Monde mais à part son immortalité innée, la pratique de l'inédie Le fait de n'avoir pas besoin de manger ou de boire. (4) et l'ascèse, il n'avait pas beaucoup d'aptitude dans l'étude des sorts, autrement il n'aurait pas été encerclé par plusieurs démons de sang sans pouvoir répliquer.

Toutefois à sa naissance, il tenait dans sa main un précieux miroir de la taille d'une paume. Ce miroir pouvait paraître anodin pour les autres mais Yan Tuo pouvait prédire en partie l'avenir grâce à lui.

Par exemple, quand il eut cinq ans, il prédit par le biais du miroir que la barrière magique des Enfers allait s'affaiblir et qu'un important groupe de démons enfermés au plus profond des Enfers en profiterait pour s'échapper. Bien que Yan Qingtian, son père, fut sceptique des propos de son fils à cette époque, il renforça quand même la garde à cet endroit au cas où.


Comme l'avait prédit Yan Tuo, une comète céleste annonciatrice de désastre atterrit dans l'Autre Monde, la barrière avec les Enfers en fut grandement affaiblie et une marée de monstres tenta de s'échapper par là. Mais comme l'Autre Monde s'était bien préparé à cette éventualité, la plupart des montres restèrent bloqués dans les Enfers et seule une poignée parvint à s'enfuir.

Et c'était justement cette poignée de démons qui représentait le travail principal du Département de Réincarnation. Les quelques démons pas encore arrêtés suffisaient déjà à provoquer des migraines chez Yan Qingtian alors ce n'était pas difficile d'imaginer le désastre que cela aurait été sans la prédiction de Yan Tuo à l'époque et si l'Autre Monde ne s'était pas préparé en amont et avait laissé plus de démons s'échapper.


C'était justement à cause de cet incident que le Seigneur de l'Autre Monde s'était de plus en plus attaché à son fils unique qui détenait cet étrange trésor. Il avait consacré beaucoup d'efforts à son entraînement car il pensait que Yan Tuo allait devenir extraordinaire et servirait une cause plus grande que lui-même.

Yan Tuo n'avait pas autant d'ambition que son père et il n'y avait pas tant que ça de désastres dans les Trois Royaumes alors le plus souvent, Yan Tuo se servait de son miroir pour des choses triviales, comme prédire le temps qu'il ferait demain ou bien comme maintenant. Le prince prit son miroir, plongea son regard dedans et fit en silence : Dis-moi la prochaine fois où Shi Jian sera malheureux et à quoi ça ressemblera.

Il détestait vraiment l'apparence parfaite de Shi Jian alors il comptait bien être présent quand ce dernier serait malheureux.


Le miroir vibra dans ses mains et Yan Tuo vit alors la prédiction fournie par le miroir.

Le directeur Shi se tenait devant lui avec un coupe-vent noir. Il tendit la main pour soulever son menton, ses yeux étaient impassibles, puis il ferma les yeux, se pencha et l'embrassa de manière irrésistible.


Notes de Karura :

Pour ce nouveau monde, non seulement Yan Tuo et Shi Jian ne sont pas (encore ?) ensemble mais en plus Yan Tuo n'apprécie pas du tout Shi Jian ! Comment les choses vont-elles s'arranger ?

Le miroir de Yan Tuo est bien le même que dans la vie précédente. Et si vous vous souvenez du sens des visions de Yan Tuo... du fait que Shi Jian les voit aussi... Bref, Shi Jian a trouvé un autre moyen de tourmenter son chéri ! Quant au miroir, sa carrière de réalisateur de films pornos n'est pas terminée !



Notes du chapitre :
(1) Une subdivision de Pékin.
(2) Province chinoise où se trouve Pékin.
(3) Vous connaissez si vous avez l'habitude des romans de Xianxia : c'est un univers de poche où les cultivateurs rangent leur argent, armes, médicaments, etc.
(4) Le fait de n'avoir pas besoin de manger ou de boire.






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !