Prisonnier du Temps 26

Chapitre Vingt-six : Le choix



En songeant à cela, Yan Tuo appela Shuangxi, son fidèle intendant, et lui ordonna tranquillement :

« Ce que fait le major général durant son séjour ici, qui il rencontre et ce qui l'intéresse, tu me le feras savoir au plus vite. »

Shuangxi prit respectueusement connaissance de l'ordre et partit sans un mot. Il savait très bien de qui parlait Yan Tuo quand il disait "le major général".

Après le départ de Shuangxi, Yan Tuo fut de nouveau seul dans sa chambre et soudain son esprit se remémora les événements d'alors.

À l'époque, il avait dû lutter contre l'opinion de son entourage quand il avait voulu envoyer Shi Jian à l'académie militaire ; les gens avaient ri et lui avaient dit :

« Votre Altesse Impériale, vous ne trouvez pas que vous gâtez un peu trop votre petit amant ? »

Pour eux, on devait garder un oméga près de soi. Comment ce dernier pouvait-il vouloir s'enrôler dans l'académie militaire et comment Yan Tuo pouvait-il l'y autoriser ?

Aujourd'hui, ces mêmes personnes qui s'étaient autrefois moqué de lui tentaient de gagner les faveurs de Shi Jian et de lui plaire.


À l'époque, aux yeux de tous, son comportement devait être aussi absurde qu'un prince de pacotille. Envoyer un oméga dans une école militaire était sans précédent et cela n'était pas cohérent avec les règles de l'académie militaire. Même s'il était le prince, il pouvait difficilement se montrer arbitraire dans cette histoire. Même sa mère n'était pas d'accord. Il dut alors lui révéler son marché avec Shi Jian et expliquer à sa mère que ce dernier pouvait l'aider durant ses périodes de chaleur, afin de gagner le soutien et l'aide de l'Impératrice.

Qui aurait cru que cette même personne deviendrait un jour la "neige éternelle de l'Empire", le major général Shi Jian ?

Toutefois, son enrôlement donna lieu à de nombreuses restrictions.


Yan Tuo dut d'abord certifier à l'académie que Shi Jian n'avait pas encore eu son premier cycle de chaleurs. À partir du moment où Shi Jian commencerait à avoir des chaleurs et perturberait l'ordre normal de l'école, il se ferait immédiatement renvoyer.

En plus au début, Shi Jian ne fut pas autorisé à intégrer le département des opérations pour étudier et s'entraîner mais dut étudier dans le département de la recherche militaires. Ce ne lui fut permis qu'une fois qu'il eut battu tous les alphas plus âgés du département des opérations lors du tournoi annuel de l'académie et remporta la première place pour le département de la recherche pour la première fois dans l'histoire de l'école. À la même période, la guerre contre les Zergs battait son plein et l'armée avait un besoin urgent d'excellent sang neuf. Cela lui procura l'occasion exceptionnelle d'aller étudier et s'entraîner dans le département des opérations.


Cependant, même si Shi Jian put étudier et s'entraîner dans le département des opérations, il restait néanmoins un étudiant du département de la recherche. Il fut donc assigné au départ à travailler sur la technologie récente et le développement des tactiques.

Ce fut une coïncidence qu'il y eut un jour une urgence et que Shi Jian reçut alors l'ordre de conduire au front la dernière équipe disponible au département de la recherche afin de résoudre le problème. Non seulement il obtint la victoire mais il sauva aussi deux escouades de soldats d'élite. Il était devenu célèbre après cette première victoire et avait ensuite accompli miracle sur miracle pendant cinq ans de guerre féroce contre les Zergs, jusqu'à ce qu'il devienne une légende dans toute l'Alliance Interstellaire.

C'était aussi parce que Shi Jian était initialement à la tête des recherches qu'il dirigeait toujours le Neuvième Département de Recherche du Département Militaire.


* * *


Comme Yan Tuo s'y attendait, il reçut dans l'après-midi la nouvelle que le major général Shi Jian avait quitté le palais pour se rendre au Neuvième Département de Recherche.

Sans surprise, c'était un homme prévisible. Yan Tuo étira ses lèvres vers le haut en recevant ce rapport, à la fois soulagé et critique.

Au yeux du reste du monde ainsi que selon le jugement de ses collèges militaires, le major général Shi Jian avait toujours été synonyme de beauté, d'élégance, d'indifférence et de force. Il était méticuleux, froid et indifférent en toutes circonstances, sans jamais révéler la moindre faiblesse, mais il n'était pas non plus très populaire car vu qu'il n'avait ni défaut ni faiblesse, ni passe-temps ou opinion comme les gens ordinaires ; le fait qu'il soit si parfait et indifférent donnait l'impression qu'il n'était pas réel.

Souvent, quand Yan Tuo voyait ces rapports ou entendait des commentaires dans ce genre, il ne pouvait s'empêcher de vouloir montrer à ces gens de quoi Shi Jian avait vraiment l'air, surtout quand il était incapable de résister à ce dernier durant ses chaleurs et qu'il s'en remettait entièrement à la merci de l'autre. Shi Jian était différent quand il le tourmentait. Le prince s'était toujours demandé sur Shi Jian avait déjà testé tous ses petits jeux sur lui-même ou s'il se servait du corps du prince pour s'amuser.


Mais le soir, Yan Tuo reçut un autre message qui disait que le major général Shi Jian s'était rendu à la Maison de Velours Argenté sur invitation du second prince.

Le second prince était son adversaire le plus redoutable qui avait une forte influence parmi l'armée. La Maison de Velours Argenté était un club privé dirigé par une comtesse et il fallait le parrainage d'un client régulier pour pouvoir y entrer.

La plus grande particularité était que tout le monde devait porter un masque en entrant et le club procurait une grande variété de brouilleurs de phéromones à leurs invités afin de masquer leur odeur d'origine, ce qui garantissait que personne ne pouvait les reconnaître sauf leurs amis. Il se pouvait très bien que des ennemis qui s'affrontaient violemment au parlement le jour se retrouvaient là la nuit à se faire l'amour sans savoir qui était l'autre.


Yan Tuo savait que de nombreux jeunes nobles, y compris plusieurs de ses frères et sœurs, étaient des clients réguliers mais lui-même n'y avait jamais mis les pieds. C'était en partie parce qu'il craignait de dévoiler son identité d'oméga et aussi parce que cela ne l'intéressait pas du tout. Alors il ne s'était jamais servi de la carte VIP offerte exprès par la comtesse.

Shi Jian était libre de faire ce que bon lui semblait et il pouvait bien sortir avec le seconde prince pour ce genre d'occasion. De plus, si Shi Jian décidait de revenir à la capitale impériale, il valait mieux qu'il ne tire pas tout de suite une ligne franche entre lui et le second prince et les autres. Yan Tuo eut beau se répéter cela en lui-même, il ne put réprimer le sentiment de malaise et de mécontentement dans son cœur.

Il attribua ce sentiment au fait que Shi Jian soit allé dans ce genre d'endroit avec le second prince. S'ils étaient simplement allé dîner quelque part, Yan Tuo se disait qu'il n'aurait pas autant réagi.

Shi Jian, ce type, avait-il oublié qu'il était un oméga ? Ignorait-il à quel point c'était dangereux pour un oméga sans marque de se rendre dans un tel endroit avec un inconnu ou quelqu'un de mal-intentionné ?!!


Yan Tuo n'avait pas l'impression d'avoir d'avoir un filtre sur les yeux. Il savait objectivement que, nonobstant l'influence des phéromones, la beauté et la forte aura de Shi Jian charmaient non seulement les bêtas et les omégas mais aussi les alphas bien que ce soit alors un autre genre d'attirance. Même s'il se voilait la face, son ami était très attirant.

Le prince Yan Tuo se comporta comme un mari dont la femme était partie s'amuser à la Maison de Velours Argenté : il fut anxieux, inquiet et se mit même à faire les cent pas dans son bureau. Deux minutes plus tard, il demanda à deux de ses fidèles intendants de prendre leurs cartes VIP et de prétendre être des invités ordinaires de la Maison de Velours Argenté. Il leur demanda de surveiller attentivement les agissements du major général et de ne pas le laisser s'attirer des ennuis.

Il semblait avoir totalement oublié qu'il parlait là du major général Shi Jian, supposé être le plus puissant de toute l'armée impériale.


Ses deux intendants furent également démunis : on disait bien que l'amour rendait fou. Leur prince, qui se montrait toujours rationnel et sûr de lui, perdait toute contenance quand il s'agissait du major général Shi Jian — si quelque chose pouvait mettre en danger le major général, ils ne pourraient certainement rien y faire, eux.

Cependant après réflexions, ils comprirent que même si le major général était fort, il s'agissait également de l'oméga du prince. Le prince étant un bêta, jamais il ne pourrait réellement marquer son oméga comme le pourrait un alpha. C'était donc compréhensible que le prince se faisait du souci pour son oméga, on n'était jamais trop prudent.


* * *


Les deux intendants accomplirent leur mission et présentèrent le lendemain un rapport détaillé de surveillance à Yan Tuo — le major général Shi Jian n'était pas resté longtemps à la Maison de Velours Argenté. Il était principalement resté assis dans un coin, tranquillement. Quiconque avait tenté d'engager la conversation avec lui fut repoussé par les serviteurs du second prince qui obéissaient à ses instructions. Un oméga s'était approché et avait offert un verre de vin au major général. Ce dernier n'avait pas refusé le verre mais ne l'avait pas bu.

Le rapport mentionnait aussi que le major général se servait d'un brouilleur de phéromones pour avoir la même odeur qu'un alpha.

Yan Tuo fut soulagé à la lecture du rapport. Il se dit que Shi Jian savait se protéger et qu'il était préférable de se faire passer pour un alpha moins vulnérable quand on se rendait dans ce genre d'endroit.


Peu importait que l'autre personne soit puissante, peu importait le nombre d'exploits surhumains accomplis ou son rang, peu importait que l'autre se montre dominant, capricieux et exigeant durant la période de chaleur de Yan Tuo et le tourmentait sans merci même en dehors de ses chaleurs, au fond de son cœur, le prince traiterait toujours Shi Jian comme son oméga et son compagnon.

Il ne pouvait pas se passer de lui, il se faisait constamment du souci à son sujet.


* * *


Le lendemain, un nouveau rapport arriva et mentionna qu'après avoir quitté le Neuvième Département de Recherche, le major général s'était rendu à la Maison de Velours Argenté sur invitation du second prince.

Cette fois la colère de Yan Tuo l'emporta sur son inquiétude. Il se dit qu'il savait bien que la première fois, Shi Jian avait accepté pour ne pas faire perdre la face au second prince. Mais pourquoi y retournait-il alors ?

Les deux intendants avaient toujours leurs cartes VIP alors Yan Tuo leur ordonna directement de continuer à protéger secrètement le major général, comme la veille.

Bien entendu, les deux hommes n'osèrent pas refuser. Ils avaient déjà bien compris de quoi il en retournait. Bien que le prince avait toujours affirmé que le major général Shi Jian et lui n'étaient que des amis proches, tout le monde les considérait comme un couple, sans oublier le fait que le prince n'avait jamais eu d'amants ou d'amis intimes depuis dix ans. L'attitude anxieuse du prince envers le major général Shi Jian ainsi que la grande popularité de ce dernier dans le parti au pouvoir et même le parti adverse, surtout parmi les gens du peuple, faisaient l'objet de conversations publiques et privées. Plus tard, quand le prince monterait sur le trône, le major général serait le meilleur choix possible pour une Impératrice.

En tant que serviteurs du prince, peu importait que la future princesse soit puissante ou pas, leur devoir était de la protéger.


Yan Tuo reçut un autre rapport disant que le major général Shi Jian était resté plus longtemps que la veille et s'était séparé du groupe du second prince dès l'entrée.

Le même oméga avait offert un verre de vin au major général et cette fois, ce dernier l'avait bu.

Yan Tuo se renfrogna après sa lecture. Il se dit que cet homme qui avait frôlé la mort un grand nombre de fois, comment pouvait-il boire dans n'importe quel verre qu'on lui offrait et ne pas savoir se protéger ?

Le fait que Shi Jian ne soit pas resté avec le second prince amplifia son inquiétude. En effet, Yan Tuo comprenait que si le second prince tentait de gagner les faveurs de Shi Jian ou bien voulait juste priver Yan Tuo de son soutien, il était peu probable que Shi Jian soit en danger tant qu'il restait avec lui. Mais on ne pouvait pas en dire autant une fois séparés.


Le prince lut de nouveau le rapport et haussa les sourcils en remarquant les mots "le même oméga". Puis il songea que Shi Jian se servait d'un brouilleur de phéromones pour se protéger, n'est-ce pas ? Est-ce qu'il tentait là de séduire des ignorants en se faisant passer pour un alpha ? C'était surtout bien pratique pour séduire un oméga.






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !