Prisonnier du Temps 27

Chapitre Vingt-sept : Déguisement



Néanmoins, le prince Yan Tuo en fut seulement plus mécontent et critique. Il ne prit pas cela trop au sérieux.

C'était parce qu'il faisait confiance à Shi Jian et à sa façon de faire. L'autre homme avait ses propres considérations et objectifs, et il était loin d'être stupide — voilà comment, depuis tout jeune, il avait pu se dresser contre et tirer pleinement parti des restrictions imposées aux omégas par la société. Il était évident que toutes ces conditions l'avaient aidé à atteindre son rang et sa puissance actuelle.

Cependant, ce soir-là, le prince Yan Tuo reçu les dernières nouvelles concernant son major général.

Le dernier rapport mentionna que le second prince n'avait pas invité le major général ce jour-là mais que le major général était quand même allé à la Maison de Velours Argenté après avoir quitté le Département de Recherche. Le même oméga avait offert à boire au major général et ce dernier lui avait rendu la pareille.


L'un des intendants, un alpha, trembla en envoyant le rapport au prince et chuchota à son compagnon :

« C'est fichu, que faire ? Le major général fréquente cet oméga dans le dos du prince... »

L'autre intendant, qui était un bêta, renifla de mépris.

« Vous autres, les alphas, vous ne réfléchissez pas beaucoup. Vous ne pensez qu'au sexe quand vous voyez un oméga. Tu ne comprends pas, c'est juste une pure amitié entre omégas. Même si le major général est fort, il reste un oméga après tout, c'est moi qui te le dis. Il n'y a pas d'autre oméga dans l'armée alors il est venu ici se faire des amis.

– Mais le major général utilise actuellement des phéromones d'alpha pour se déguiser... » se défendit l'alpha en frémissant.


Le bêta garda le silence un moment et se dit que son collègue n'avait pas tort.

Il y réfléchit et trouva une justification :

« Peut-être que c'est un espion Zerg qui se fait passer pour un oméga et que le major général est là juste en mission officielle. »

L'alpha lui lança un regard éloquent :

« Franchement, tu devrais lire moins de romans sur ton temps libre. Ça t'embrouille les idées.

– Comment tu sais que c'est l'intrigue d'un livre si tu ne l'as pas lu... ? » renchérit le bêta d'un ton assuré à son collègue.


* * *


De son côté, Yan Tuo ne lut qu'une fois le rapport et jeta son communicateur ensuite. Il était si mécontent qu'il eut une sensation d'étouffement dans sa poitrine.

Cependant, le prince avait toujours été du genre à se référer uniquement aux faits alors il n'allait pas rester à bouder dans son coin en s'imaginant le pire.

Par conséquent, lorsqu'il apprit que Shi Jian s'était de nouveau rendu à la Maison de Velours Argenté, Yan Tuo ordonna à ses intendants de se retirer et de rester autour du bâtiment en cas de besoin, puis il prit sa carte VIP platinium et se rendit à la Maison de Velours Argenté pour chercher Shi Jian.

Il voulait découvrir ce qu'y faisait son ami.


Yan Tuo garda délibérément son voyage secret et une fois certain que personne ne l'avait suivi, il mit un masque en arrivant près du bâtiment et prit le médicament fourni par un Shuangxi hésitant. Cinq minutes plus tard, son odeur avait complètement changé. Le phéromone bêta qu'il utilisait depuis longtemps en camouflage avait été temporairement neutralisé et son odeur d'oméga se manifesta peu à peu.

Comme Yan Tuo utilisait le même brouilleur de phéromone de haute qualité tout le temps, s'il utilisait ou superposait d'autres brouilleurs, non seulement cela ne servirait à rien mais cela fragiliserait son camouflage habituel et menacerait de le révéler.

Voilà pourquoi le meilleur déguisement possible était d'utiliser son odeur naturelle, puisque son odeur d'oméga n'était connue que de l'Impératrice, de Shuangxi et de Shi Jian. Les autres ne feraient jamais le rapprochement entre le prince et un oméga avec cette odeur.


« Votre Altesse Impériale, fit Shuangxi en lui lançant un regard anxieux, je m'inquiète un peu pour vous...

– Ça ira. Si les choses tournent mal, tu n'auras qu'à appeler les renforts que j'ai prévus, » fit Yan Tuo d'un ton insouciant.

Il y avait un petit micro installé temporairement dans son communicateur, qui transmettrait sa voix à Shuangxi. S'il ne pouvait pas lui même prévenir les renforts pour une raison ou une autre, Shuangxi lui servirait aussi de garantie.

À ce stade le prince semblait avoir complètement oublié ce qu'il avait dit que le fait que "c'était dangereux pour un jeune oméga sans marque d'aller dans un tel endroit" ou bien à force de se déguiser, il ne se considérait plus tellement comme un oméga, ou bien Shi Jian était devenu si important pour lui sans qu'il ne s'en rende compte que son désir de le monopoliser l'emportait sur sa raison.


Une jeune bêta qui travaillait à la Maison de Velours Argenté regarda à deux fois la carte VIP platinium de Yan Tuo. Puisque la plupart des clients ne voulaient pas que d'autres sachent qu'ils venaient ici, les cartes VIP ne portaient aucune marque d'identification. Elles se ressemblaient toutes et il n'y avait que la couleur qui différenciait les deux niveaux.

« On dirait que c'est la première fois que vous venez ici, fit la jeune bêta en reniflant légèrement ses phéromones.

– Oui, je viens juste d'arriver dans la capitale impériale, fit Yan Tuo en prétendant être timide et ignorant du monde. J'ai emprunté cette carte à mon cousin. »

La jeune bêta fronça les sourcils et maudit en silence ce cousin et les autres membres de la famille de cet oméga pour laisser un jeune homme si mignon et sans marque venir s'amuser ici tout seul. Les impulsions des alphas étaient capables de tout.


« Que venez-vous faire ici ? »

Elle n'était pas censé questionner les clients mais la jeune bêta ne put se retenir de poser quelques questions à cet oméga.

« Je suis à la recherche de mon fiancé. »

Yan Tuo se mordit les lèvres et ajouta à voix basse :

« Ça fait des jours que je ne l'ai pas vu. Avant, il me rendait visite au moins tous les jours tant qu'il n'était pas en voyage d'affaires... J'ai entendu dire qu'il était venu ici plusieurs jours d'affilée ces temps-ci.

– C'est un alpha ? » s'enquit la jeune bêta.

Yan Tuo hésita avant d'acquiescer. Présentement, Shi Jian était déguisé en alpha.

Encore une ordure, songea la jeune bêta avec indignation. Le regard qu'elle posa sur le jeune oméga se fit plus compatissant — une famille d'irresponsables, un fiancé qui n'appréciait pas son futur partenaire et cet oméga qui semblait des plus soumis... Tout cela laissait présager du sang de chien Un drame ou une querelle provoqué par l'amour et la jalousie. (1).


Cependant en tant que simple bêta qui travaillait ici, elle ne pouvait pas faire grand-chose à part crier à l'injustice dans son cœur. En désespoir de cause, elle conseilla à l'autre :

« Vous êtes trop doux et vous risquez d'avoir des ennuis comme ça. Laissez-moi vous fournir gratuitement un brouilleur de phéromones. C'est le brouilleur de base le plus fréquemment utilisé. Vous en voulez pour couvrir votre odeur ?

– Non, pas besoin, répondit timidement Yan Tuo en se tordant nerveusement les doigts. Je veux juste entrer le chercher et je sortirai tout de suite après. Et puis... il n'aime pas que j'utilise des brouilleurs. »

Le plus triste était que cet adorable oméga semblait vraiment avoir son ordure de fiancé dans la peau, soumis et si désireux de lui plaire. La jeune bêta soupira discrètement, elle ne put que suivre du regard le timide et nerveux oméga entrer dans le club avec des phéromones très suaves. Elle prit la décision de le suivre en secret et de s'assurer que tout irait bien pour ce pauvre petit oméga.


* * *


L'arrivée de Yan Tuo fit sensation, surtout parmi les alphas qui étaient très sensibles aux phéromones, et certains se dépêchèrent même de se diriger vers lui.

L'unique raison était que les phéromones de Yan Tuo étaient bien trop doux. Si doux, suaves et attirants que n'importe qui aurait envie de se noyer en eux, de s'intoxiquer et de ne jamais reprendre conscience.

Il y avait d'autres jeunes omégas dans la salle. À cause des caractéristiques psychologiques et des tendances évolutives, tous les phéromones devenaient de plus en plus agréables alors la plupart des phéromones étaient très attirants. Mais il était rare de sentir une odeur aussi sucrée que celle de Yan Tuo, alors cela attira l'attention de tout le monde.


Assis dans un coin, les yeux de Shi Jian s'assombrirent et sa pomme d'Adam tressauta. Bien entendu, il pouvait dire à qui appartenait cette odeur. C'était juste qu'il ne se serait jamais attendu à ce que le prince se montre ici avec sa vraie odeur. Il aurait cru que Yan Tuo la couvrirait au moins...

Il fut envahi par le regret. L'envie de le monopoliser envahit fermement son cœur comme une mer noire.

Depuis tout ce temps, il avait pris l'habitude que Yan Tuo masque son odeur et se présente aux autres comme un bêta. Maintenant que l'autre homme avait révélé sa véritable odeur au reste du monde, il trouvait cela intolérable, comme si son bébé avait été tout à coup souillé par d'autres. Son être tout entier était rempli d'anxiété, comme un mâle dont le territoire avait été foulé par d'autres.

Toute parcelle de lui, le moindre atome, y compris son odeur ne devrait appartenir qu'à lui et à lui seul.

Il voulait vraiment cacher le prince dans un endroit où lui seul pourrait le voir et le toucher, que Yan Tuo soit d'accord ou pas. Il voulait que le prince ne puisse voir que lui, ne puisse que s'accrocher à lui avec impuissance en résistant honteusement à cause de sa fierté, tout en étant peiné et contraint de le satisfaire docilement.


« Quelque chose ne va pas ? » demanda doucement l'oméga à côté de lui.

Shi Jian ne répondit pas. Il savait que Yan Tuo marchait dans sa direction comme s'il y avait une traction invisible les reliant, les guidant afin qu'ils puissent toujours se retrouver l'un l'autre même dans des lieux compliqués.

La commotion grandissante autour d'eux confirma aussi que Yan Tuo s'approchait.

Beaucoup d'alphas avaient la même idée en tête. Un oméga si adorable avec cette odeur délicieuse méritait de se faire aimer toute une vie. Qui que soit l'alpha qui possédait un tel oméga, il refuserait de le laisser sortir.

Le regard de Shi Jian balaya ces yeux et visages agités et son cœur fut envahi par des pensées de plus en plus dangereuses. Il haïssait ça, il haïssait ces gens qui étaient inconscients du danger de convoiter son amant, et même la plus petite idée à son sujet le rendait extrêmement furieux.


Cependant, l'arrivée de Yan Tuo parvint à dissiper la plus grande partie de ses idées sombres et lui rendit sa bonne humeur.

Le prince s'arrêta à deux pas de lui, le masque d'or pâle cachant la moitié de son visage, mais ses lèvres rouges et humides étaient visibles. En ce moment elles tremblaient désespérément comme s'il endurait une douleur et un chagrin immense.

L'oméga qui n'avait pas conscience de son charme trembla et baissa les yeux sur l'alpha et l'oméga attirant à ses côté. Il fit doucement, une légère supplique dans la voix :

« … Mon époux, tu ne veux plus de moi ? »



Notes du chapitre :
(1) Un drame ou une querelle provoqué par l'amour et la jalousie.






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !