Prisonnier du Temps 30

Chapitre Trente : Le banquet d'anniversaire


Yan Tuo finit par perdre connaissance dans la nuit sans fin alors au final, il ne savait pas si son major général avait accepté ou non sa demande, pas plus qu'il n'entendit la douce déclaration d'amour de Shi Jian qui embrassait ses paupières lourdes.

Le major général oméga qui, selon les rumeurs, était aussi glacial que la neige, serra tendrement dans ses bras le prince épuisé qui avait glissé dans un doux rêve et l'embrassa sur le front en murmurant :

« Bien sûr que j'accepte, Votre Altesse Impériale... J'accepte toutes vos demandes. »

Ses yeux d'un bleu glacial avaient l'air si sombres à présent et on ne pouvait en voir le fond. Il sourit et contempla son amant dans ses bras avant de déposer un baiser sur ses lèvres.

« La seule chose que je demande en retour, c'est que vous ne me quittiez jamais. »


Mais Yan Tuo ne pouvait rien entendre de ce qu'il disait. Il émettait seulement des petits gémissements aguicheurs dans son sommeil. Shi Jian approcha son oreille de ses lèvres pour écouter et il distingua vaguement des bribes comme "Shi Jian," "brute," "Je ne veux plus de toi comme époux," "c'est moi qui t'épouse," "tu dois m'appeler mon époux," "laisse ton époux te faire l'amour ce soir." Le contexte était très clair, comment pourrait-il ne pas comprendre de quoi parlait ce rêve ?

Shi Jian serra les dents, à la fois rempli d'amour et de colère. Finalement, sans tenir compte du fait que le prince avait déjà été tourmenté et avait sombré dans un profond sommeil, il le serra contre lui et lui donna une bonne leçon.


* * *


Bien que Yan Tuo n'avait pas entendu Shi Jian accepter sa demande, il présuma que son ami devait avoir donné son accord — la nuit dernière, il avait fait tant d'efforts pour montrer sa sincérité et s'était complètement relâché sans aucune réserve, alors sa sincérité ne pouvait qu'avoir ému son major général, n'est-ce pas ?

Il réfléchit en lui-même mais ne savait pas comment poser la question alors quand il se réveilla, il observa en silence la personne de l'autre côté du lit dans l'espoir ce que dernier prenne l'initiative de dire quelque chose — comme par exemple ce qu'il pensait de leur mariage.

Et Shi Jian parla, en effet. Il tendit la main et caressa du pouce les marques qu'il avait laissées sur les épaules de Yan Tuo puis demanda d'un ton nonchalant :

« Votre Altesse Impériale, vous avez rêvé cette nuit ? De quoi avez-vous rêvé ? Je vous ai entendu parler dans votre sommeil. »


Yan Tuo se souvint vaguement qu'il avait rêvé mais ne savait plus en quoi consistait son rêve, alors il lança un regard d'ignorance à Shi Jian et demanda :

« J'ai dit quoi dans mon rêve ? »

Shi Jian contempla ses yeux brumeux et humides au réveil. Il avait les yeux tout ronds sur lesquels on pouvait lire "facile à berner" en toutes lettres. Shi Jian ne put s'empêcher de redresser un coin de sa bouche avant de reprendre un air sérieux. Il avait l'air extrêmement sincère et fit même avec une pointe d'impuissance et d'embarras :

« Votre Altesse Impériale, vous voulez vraiment savoir ? »

Yan Tuo ne put supporter de se faire titiller par l'autre homme alors il hocha la tête sans réfléchir.

« Son Altesse Impériale, vous avez prononcé mon nom tout le temps. "Shi Jian," "mon époux" répétés plusieurs fois, et vous avez dit aussi quelque chose dans le genre "mon époux est si bon avec moi, je ne peux pas vivre sans toi, peu importe ce que tu me feras, je suis tout à toi," etc. »

Shi Jian garda tout du long une expression pragmatique comme s'il énonçait les faits de manière objective.


Yan Tuo ne put s'empêcher de rougir à ces mots. Se pouvait-il qu'il désirait tellement épouser Shi Jian qu'il ne pouvait s'empêcher de le courtiser désespérément jusque dans ses rêves ? Ou bien s'était-il inconsciemment remémoré l'histoire qu'il avait inventée et jouée dans la Maison de Velours Argenté, alors il l'avait rejouée dans son rêve ?

Quand Shi Jian vit la tête de son prince, il sut que son petit trésor l'avait cru de nouveau. Son cœur déborda de tendresse et d'amour pour Yan Tuo et il ne souhaitait que le serrer contre lui et lui faire l'amour.

Entouré par des loups, en tant que prince héritier qui avait dû toujours garder le secret de "je suis un oméga", Yan Tuo n'était pas quelqu'un de très vigilant. Mais il semblait que c'était seulement avec Shi Jian et qu'il croyait toujours ce que l'autre lui disait.


Yan Tuo crut réellement qu'il avait dit ça dans son rêve alors il fut un peu gêné de faire face à son prince consort. Il tourna subitement la tête, tira la couverture vers lui et murmura :

« Quelle est ta réponse ? Tu ne veux pas ? Ma sincérité... ne suffit pas ?

– Ça ne suffit pas, » répondit Shi Jian d'un ton léger.

Yan Tuo se figea et ne dit rien.

Cependant, Shi Jian poursuivit :

« Ce que je désire de vous, Votre Altesse Impériale, cela ne sera jamais suffisant mais vous pourrez me le fournir tranquillement après notre mariage. »


* * *


Ce fut bientôt l'anniversaire de Yan Tuo.

Après que sa demande en mariage ait été accepté sans problème, il alla voir l'Impératrice pour obtenir son soutien. L'Impératrice avait toujours été quelqu'un de très rationnel et portée sur les intérêts. Si Shi Jian n'avait été qu'un oméga comme les autres et un enfant illégitime de la famille Shi, même en sachant que ce dernier pouvait aider Yan Tuo à supporter ses chaleurs et à cacher son identité d'oméga, jamais elle n'aurait accepté que Yan Tuo épouse l'autre homme et elle aurait certainement fait tout son possible pour tirer le plus de bénéfices possibles du mariage de son fils.

Mais ça, c'était avant. Shi Jian s'était distingué à plusieurs reprises sur le champ de bataille. En l'espace de quelques années, il avait entraîné la plus puissante unité sous son contrôle et s'était hissé au rang de major général comme personne avant lui, ce qui prouvait que sa valeur dépassait de loin celle de tout oméga. L'Impératrice était au courant de la relation intime entre son fils et le major général, que l'on disait indifférent et impitoyable et aussi connu sous le nom de "neige éternelle de l'Empire", alors elle avait à de nombreuses reprises suggéré que Yan Tuo se serve d'un mariage pour lier Shi Jian à lui.


L'Impératrice avait réfléchi plus loin. Selon l'opinion générale, un bêta n'était pas aussi fort qu'un alpha. Beaucoup de gens s'étaient basés sur ce point pour critiquer la position de Yan Tuo en tant que prince. Cependant si Yan Tuo pouvait épouser Shi Jian, un oméga que bon nombre des meilleurs alphas de l'armée admiraient et à qui ils obéissaient, alors la situation serait différente. Cela prouverait de manière indirecte que Yan Tuo était puissant.

Qui plus est, l'Impératrice était elle-même une oméga et elle comprenait bien la constitution physique des omégas. Alors bien qu'elle ait accepté le fait inédit que "Shi Jian pouvait soulager son fils pendant ses chaleurs", elle ne croyait pas cependant que Shi Jian, qui était aussi un oméga, pouvait vraiment satisfaire les besoins d'oméga de Yan Tuo. Par conséquent, l'Impératrice avait même préparé en secret quelques amants bêtas pour Yan Tuo. C'était juste qu'elle n'en avait pas encore parlé à son fils ; elle comptait attendre que son mariage avec Shi Jian soit stable tout comme son trône avant de les offrir à son fils. Des alphas auraient constitué un meilleur choix bien entendu, mais il y avait toujours le risque du marquage accidentel alors l'Impératrice avait exclu cette option.


Quand Yan Tuo apprit à sa mère qu'il comptait épouser Shi Jian, l'Impératrice accepta aussitôt à cause des considérations sus-mentionnées et elle accompagna Yan Tuo pour aller demander la permission à l'Empereur.

L'Empereur, le père de Yan Tuo et le plus grand dirigeant de l'Empire, était encore dans la force de l'âge. Il n'était pas aveugle sauf qu'il ignorait que son fils était en fait un oméga. Il était au courant des conflits publiques et secrets entre les différentes factions. Il était clair pour lui que plusieurs de ses enfants adultes convoitaient et se disputaient le droit d'accéder au trône.

Cependant il s'était déjà clairement exprimé sur ce sujet. L'impératrice était sa première épouse, choisie par ses soins, et Yan Tuo était leur unique enfant. Mis à part le fait qu'il n'était qu'un bêta, ce qui pouvait mécontenter certaines personnes, il n'y avait rien d'autre à lui reprocher. Ainsi cela faisait dix ans que Yan Tuo avait été nommé prince hériter. Il savait aussi que sauf si son fils commettait une énorme erreur, il serait difficile pour les autres d'ébranler vraiment sa position.


Par contre il avait d'autres sujets d'inquiétude. Shi Jian et son escouade surgie d'on ne sait où, tout comme ce jeune homme, ses exploits incroyables et son prestige, tout cela le perturbait quelque peu en tant que dirigeant. Il sentait inconsciemment que c'était une chose sur laquelle il n'avait aucun contrôle. Cependant il ne pouvait rien y faire : il n'avait aucun motif pour le réprimer, contrôler ou punir et d'ailleurs, cela ne semblait pas du tout nécessaire.

Du coup, le mariage proposé par Yan Tuo lui fournissait la bonne solution. Sauf que ce n'était qu'un oméga. Après s'être marié, un oméga comptait instinctivement sur celui qui l'avait marqué et allait même jusqu'à lui obéir instinctivement. Bien que son fils soit un bêta, l'Empereur était très bien informé et connaissait de nombreux secrets qui pourraient avoir un énorme impact sur toute la société. L'un d'eux était la méthode pour qu'un bêta réussisse à marquer complètement un oméga.

Alors tant qu'ils se mariaient et que le prince marquait Shi Jian, alors ce jeune major général oméga légendaire ne serait plus un problème. Son amour et sa dépendance instinctive envers son époux le contraindraient à mettre tous ses talents au service de la famille impériale et puis il donnerait naissance une meilleure prochaine génération d'héritiers pour la famille impériale.

Ce fut pour toutes ces raisons que l'Empereur accepta avec joie le mariage de Yan Tuo et de Shi Jian, et décida d'annoncer la grande nouvelle lors du banquet d'anniversaire du prince.


* * *


Le jour de l'anniversaire de Yan Tuo arriva. Le personnel du palais avait en fait commencé tous les préparatifs pour le banquet d'anniversaire du prince depuis six mois mais quand ils apprirent une semaine avant que le prince allait faire une déclaration importante au banquet, ils changèrent aussitôt la décoration et l'organisation afin de satisfaire au mieux le prince.

Les gens qui travaillaient au palais ne se souciaient guère des luttes pour le pouvoir à la Cour. Après tout, les autres maîtresses et enfants illégitimes de l'Empereur ne vivaient pas au palais. Pour eux, les trois véritables maîtres du palais étaient l'Empereur et l'Impératrice, avec le prince.

L'Empire avait légalement adopté la monogamie depuis une centaine d'années et même la famille impériale devait s'y soumettre. Néanmoins, dans l'Empire où le monarque détenait le plus grand pouvoir, l'Empereur avait encore droit à certains privilège — par exemple, il ne pouvait légalement n'avoir qu'une seule épouse mais pouvait accorder à ses maîtresses et enfants illégitimes des titres honorifiques et la prétention au trône. Sans cela, la situation de Yan Tuo aurait été beaucoup plus stable aujourd'hui.


En tant que prince, Yan Tuo se tenait au centre de l'allée avec un verre de vin à la main pour accueillir personnellement les invités de marque, et il attendait aussi avec nervosité l'arrivée de sa princesse. Mais il vit bientôt un homme qu'il n'appréciait guère venir dans sa direction.

C'était le bon ami de Shi Jian à l'académie militaire et au front. Il y avait même une rumeur qui disait qu'ils étaient un couple non officiel, alors Yan Tuo n'avait jamais eu une bonne opinion de cet homme. Après tout, personne n'irait apprécier son rival en amour— Depuis le premier jour où Shi Jian avait étudié à l'académie militaire, Yan Tuo ne pensait pas être amoureux de son ami ; même encore maintenant il ne pensait pas aimer Shi Jian — il savait qu'il le considérait comme un ami très proche sauf qu'en plus, il avait très, très envie de l'épouser et voulait que ce soit lui, sa princesse.

Il voulait seulement annoncer au monde entier que Shi Jian était à lui et il voulait monopoliser cette personne.



Note de Karura :

Yan Tuo n'est pas sûr d'être amoureux de Shi Jian ? Pffff, il est vraiment aveugle sur ses propres sentiments !

L'Impératrice a prévu des amants bêtas pour son fils après le mariage ? Si Shi Jian le découvre, belle-maman va avoir de gros, gros soucis !







Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !