Prisonnier du Temps 32

Chapitre Trente-deux : Les préceptes de la famille



Shuangxi prit le miroir d'un air confus en fronçant à son tour les sourcils.

« Votre Altesse Impériale, cet objet n'est pas sur la liste des présents. Je suis sûr de ne pas l'y avoir vu. »

Il avait personnellement sélectionné les cadeaux et les avait déposés dans la salle du banquet alors cela n'aurait pas dû arriver. Shuangxi prit le miroir d'un air alarmé :

« Votre Altesse Impériale, nous ignorons la provenance de cet objet. Il vaut mieux que je l'envoie pour des analyses. »

Yan Tuo hocha la tête.

« Trouve au plus vite ce que c'est et qui l'a envoyé. »


Son palais était sous haute surveillance et équipé du tout dernier système de protection intégrale développé par le Neuvième Département de Recherche. Ce n'était pas une chose aisé pour un étranger de faire entrer en douce un objet au palais. Il fallait que Yan Tuo retrouve cette personne pour avoir l'esprit tranquille.

Quant au fait de prédire le futur ? Yan Tuo baissa la tête et sourit. Il ne croyait pas en ce genre de choses mystiques.

S'il pouvait vraiment voir le futur... il aimerait bien voir à quoi ressemblerait Shi Jian plus tard.


* * *


Les résultats des analyses arrivèrent très vite et les chercheurs appartenant au laboratoire de recherche de Yan Tuo ne purent déterminer ce que ce miroir avait de si particulier — ce n'était qu'un miroir.

L'un des chercheurs essaya d'utiliser le miroir en suivant les instructions de la note. Il dit au miroir qu'il voulait voir ce qui allait se passer dans dix minutes. Puis il vit que la pièce était tout à coup devenue vide autour de lui. Quand il regarda plus attentivement, il s'agissait toujours de la salle de recherche sauf que certains scientifiques qui étaient là ne s'y trouvaient plus et qu'un autre chercheur absent actuellement se tenait la taille à deux mains.

Puis il revint au monde réel. Il relata à ses collègues l'expérience fantastique qu'il avait vécue. À ce moment, deux hommes dans la pièce furent appelés à l'extérieur et après quelques minutes, un cri se fit entendre de derrière la porte. La porte s'ouvrit brutalement et un chercheur se rua à l'intérieur en hurlant et en se tenant la taille à deux mains — ce chercheur avait peur des amphibiens et un autre collège avait ramené son lézard domestique au laboratoire aujourd'hui.

Tout ce qui se passa sous ses yeux fut en tout point identique à ce qu'il avait ressenti à travers le miroir juste avant.

Les chercheurs furent impuissants face à ce miroir, ils ne firent aucun progrès et le miroir fut rendu au palais du prince.


Shuangxi prit le miroir et suggéra à Yan Tuo :

« Votre Altesse Impériale, désirez-vous que l'on envoie ce miroir au major général ? »

Le Neuvième Département de Recherche dirigé par Shi Jian possédait la plus avancée des technologies de tout l'Empire. Une partie de leur matériel était réservée uniquement au domaine militaire. Maintenant que Shi Jian et Yan Tuo étaient officiellement fiancés, Shuangxi suggéra directement que Yan Tuo fasse appel à l'autre homme pour les aider.

Yan Tuo se frotta le menton sans répondre.

Il avait entendu parler du pouvoir prophétique de ce miroir fabuleux et même Shuangxi en avait fait l'expérience en direct devant lui. En effet comme la note le mentionnait, ce miroir montrait l'avenir aux gens mais cela ne semblait pas avoir d'impact négatif pour le moment. Le seul souci était que ce miroir ne pouvait délivrer sa prophétie qu'une fois tous les trois jours. À part ça, c'était un miroir des plus ordinaires.


Yan Tuo tapota doucement la table d'un doigt. Shuangxi avait essayé de se servir de ce miroir trois jours plus tôt et obtint comme prédiction que le secrétaire de Yan Tuo aurait une diarrhée aiguë le lendemain. Et cette prédiction se réalisa effectivement : le secrétaire de Yan Tuo n'avait toujours pas pu reprendre le travail encore aujourd'hui.

Trois jours s'étaient écoulés et l'heure était venue de tester à nouveau le pouvoir magique de ce miroir.

Le futur était empreint de mystère mais aussi de terreur. Si tout était condamné à disparaître, alors les gens du présent pouvaient se sentir limités par ce futur et perdre le courage de le changer.

Voilà pourquoi tous ceux qui avaient eu affaire à ce miroir et s'en étaient servi avaient unanimement choisi de prédire des affaires triviales ou des choses sans importance pour tester les effets du miroir.


Yan Tuo se montra plus audacieux qu'eux. Il fit signe à Shuangxi de reculer, plongea son regard dans le miroir et pensa :

« Je veux voir ce qui se passera durant notre première anniversaire de mariage. »

Il avait entièrement confiance. Shi Jian et lui étaient ensemble depuis dix ans. Il serait impensable qu'ils se séparent après à peine un an de mariage.

Tout autour de lui s'assombrit et disparut rapidement. Quand Yan Tuo reprit connaissance, il se retrouva allongé dans un lit dans une chambre luxueuse — une chambre qu'il n'avait encore jamais vue et dont le style n'était à son goût ni à celui de Shi Jian.

Cela ne pouvait donc pas être leur chambre après leur mariage.


Yan Tuo tourna la tête et découvrit quelque chose de pire encore — il ne pouvait plus du tout bouger, ses poignets et ses jambes étaient attachées.

Le prince se renfrogna. Que se passait-il ? Avait-il été kidnappé le jour de son premier anniversaire de mariage ? Était-ce l'œuvre d'un opposant politique ? Ou bien un espion des Zergs ? Quel était leur but ?

Juste au moment où il ressentait une vague inquiétude, une grande silhouette familière entra et se dirigea vers Yan Tuo, entourée de son aura unique qui était froide, acérée et meurtrière.

Yan Tuo poussa un léger soupir de soulagement en voyant l'autre personne entrer. Quoi qu'il arrive, Shi Jian était à ses côtés. Cette information le rassura instinctivement.


Shi Jian s'approcha de lui pas à pas, ses yeux froids mais les pupilles d'un bleu glacé étaient empreintes de morosité et d'une malice qu'il ne pouvait pas comprendre.

L'homme leva une main pour lui soulever le menton et fit froidement :

« Tu es le prince de l'Empire ? »

Yan Tuo le fixa, les yeux écarquillés, sans comprendre ce que fabriquait l'autre homme. Il était plus que familier avec Shi Jian alors il savait parfaitement que c'était Shi Jian en face ce lui et que cela ne pouvait pas être quelqu'un avec le même visage que sa princesse ou qui se faisait délibérément passer pour Shi Jian.

Il secoua la tête.

« No-uh uh. »

Mais à ce moment, l'autre homme enfonça deux doigts dans sa bouche et joua avec ses lèvres, le rendant incapable de parler.


Yan Tuo se mit en colère et il fut anxieux. Ses yeux rougirent et il foudroya du regard sa princesse qui jouait la comédie, avec un gémissement de mécontentement dans la gorge.

Shi Jian eut un léger rire et se pencha sur son visage, retira les deux doigts de la bouche tout en redressant son menton de son pouce, comme pour lui rappeler :

« Votre Altesse Impériale, vous avez oublié ? Je suis le Roi des Pirates de l’Espace et ceci est mon vaisseau spatial. À présent que vous êtes arrivé à bord de mon vaisseau, vous devez m'obéir attentivement et renoncer à votre statut de prince. »

Tout en parlant, il frotta avec ambiguïté les lèvres de Yan Tuo, ses yeux d'un bleu de glace s'assombrissant de plus en plus.

« La seule manière de rendre votre vie confortable ici, c'est de me satisfaire. »


Yan Tuo comprit enfin !

Après leur mariage, il ne savait pas ce qui s'était mal passé, peut-être que c'était parce qu'ils se connaissaient trop bien. Se pouvait-il donc qu'après leur mariage, ils étaient vite rentrés dans la routine du vieux couple et avaient perdu tout sentiment de fraîcheur et d'excitation ? Alors en fait, sa princesse et lui étaient engagés dans un jeu de rôle si honteux durant leur première anniversaire de mariage !

Yan Tuo grogna intérieurement en se disant que cela n'était pas quelque chose qu'il pouvait faire. Était-ce parce que Shi Jian l'avait supplié et cajolé et qu'il avait pris l'habitude gâter sa femme après leur mariage, alors il s'était laissé abuser par sa beauté et avait donné son accord ? Ce n'était pas impossible...

Et Roi des Pirates de l’Espace... quel nom sans originalité...


Et le script manquait tout autant d'originalité : l'audacieux Roi des Pirates de l’Espace avait enlevé le prince impérial qui ne savait pas se battre et il fit tout ce qu'il voulut du prince. Au final, les deux tombèrent amoureux en cours de route. Le major général Shi Jian jouait le rôle du beau, dominant et affectueux Roi des Pirates de l’Espace.

Yan Tuo devina que la trame de fond et les personnages devaient avoir été inventés par Shi Jian en personne. Lui-même ne faisait que coopérer avec la princesse, et encore uniquement parce qu'il gâtait sa femme de trop et ne savait pas lui dire non.


Il tâcha de sentir de nouveau le vaisseau spatial sur lequel ils se trouvaient. La sensation de stabilité était la même que dans une chambre sur une planète et on ne ressentait pas du tout le déplacement à travers l'espace intersidéral. De nos jours, il n'y avait vraiment aucun pirate de l’espace dans tout l'univers qui pouvait avoir ce genre de vaisseau spatial aussi avancé. Il s'agissait clairement du super vaisseau spatial de combat qui appartenait exclusivement au major général Shi Jian

Yan Tuo n'aurait jamais cru que la princesse deviendrait si stupide après son mariage, au point qu'elle utilisait son vaisseau de combat pour jouer à ce jeu ridicule. Cela dit, cela montrait que l'Empire était en paix durant leur premier anniversaire de mariage et que les guerres n'étaient pas monnaie courante.

Après avoir songé à tout cela, Yan Tuo se sentit détendu et s'adossa avec langueur dans les bras du pirate de l’espace qui avait kidnappé le prince de l'Empire. Il murmura :

« Non, je refuse de vous satisfaire. Vous n'avez qu'à me punir. »


Il avait vu Shuangxi se servir du miroir avant. En gros, on ne vivait la scène qu'un moment avant de retourner vite à la réalité. Il avait déjà passé un bon moment dans cette scène de "fête du premier anniversaire de mariage". Yan Tuo se dit qu'il ne subirait pas la punition de Shi Jian car il retournerait vite à la réalité.

Cependant il n'aurait pas cru que le ciel n'exaucerait son souhait. Yan Tuo s'inquiéta même d'un éventuel problème avec le miroir ou bien si c'était en fait un coup monté contre lui parce qu'il fut incapable de revenir dans le monde réel — tremblant d'impuissance, Yan Tuo fut assailli dans le repaire du pirate de l’espace et dut jouer le doux prince tendre qui servait le Roi des Pirates de l’Espace. Il joua avec Shi Jian jusqu'au moment où le Roi des Pirates de l’Espace et lui avaient leurs corps emmêlés. Cela se poursuivit jusqu'à ce que l'armée impériale attaque et ils subirent des tirs d'artillerie lourde. Enfin, sa participation dans cette réalité projetée prit fin.


Fort heureusement, Yan Tuo regagna le vrai monde ensuite. Shuangxi le contemplait avec agitation. En voyant qu'il reprenait ses esprits, il demanda aussitôt :

« Votre Altesse Impériale, vous vous sentez bien ? »

Je ne crois pas. J'ai reçu beaucoup trop de stimulations sensorielles durant ce court laps de temps et je me sens aussi vidé qu'après dix périodes de chaleurs consécutives, se dit Yan Tuo en lui-même.

« Shuangxi. »

Yan Tuo appela l'autre homme et lui ordonna :

« Amène-moi du papier et un stylo.

– Votre Altesse Impériale, que voulez-vous faire ?

– J'ai annoncé mon mariage, il est temps de commencer à rédiger les préceptes de la famille, fit Yan Tuo d'un ton détaché avant d'annoncer calmement : Premier point des préceptes de la famille : tenir le ménage avec frugalité. C'est un précepte classique en Chine. La frugalité s'applique à la décoration, aux dépenses d'argent mais aussi au sexe ! (1) Le prince et la princesse ne devront pas fêter leur anniversaire de mariage sous quelle que forme que soit dans les trois premières années de mariage, excepté par un simple repas. »



Note de Karura : Je me demande ce que Shi Jian en pensera ! En tout cas, le pauvre Yan Tuo a été traumatisé par ce qu'il a vécu dans la vision ! 😅


Notes du chapitre :
(1) C'est un précepte classique en Chine. La frugalité s'applique à la décoration, aux dépenses d'argent mais aussi au sexe !






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !