Prisonnier du Temps 35

Chapitre Trente-cinq : Le Nid



« Je suis sur le point de perdre le contrôle de mes instincts, Votre Altesse Impériale. »

Shi Jian pencha légèrement la tête sur le côté pour contempler Yan Tuo de ses yeux d'un bleu glacé qui empêchaient de distinguer clairement ses émotions à l'intérieur.

Il mentait. S'il n'y avait pas eu Yan Tuo avec lui, il aurait très bien pu contrôler ce soi-disant instinct toute sa vie.

Ce n'était pas son instinct, c'était juste que la personne en face de lui lui faisait perdre tout contrôle. Ce prétendu instinct n'était qu'une excuse pour mal se comporter.


Yan Tuo en fut pétrifié un moment et ne comprit pas tout de suite ce qu'il voulait dire. Il finit par tourner la tête vers sa princesse.

Il s'avéra qu'ils venaient d'atteindre le bout du trou de ver au même moment, et plus loin s'étendait un abysse noir et sans fin. Shi Jian l'enlaça par derrière, l'embrassa doucement sur la glande la plus fragile à la base de sa nuque et sourit lentement.

« Votre Altesse Impériale, vous n'avez pas compris ? Voici le nid que j'ai bâti. Vous êtes la femelle qui s'est faite attirer par moi... Même si nous ne pouvons pas vraiment avoir de progéniture, nous devons accomplir le processus entier de reproduction ici. »


Avant que Yan Tuo n'ait eu le temps de réagir, il fut poussé en avant par Shi Jian et ce dernier le prit dans ses bras dans les airs, le serrant contre lui et tombant ensemble.

Ils atterrirent dans un nid chaud, doux et sombre.

Il faisait extrêmement sombre ici. S'ils levaient les yeux, ils ne verraient pas le trou de ver d'où ils étaient tombés mais étonnement il verraient plutôt le ciel étoilé de l'Univers. Ça et là, ils pouvaient voir les merveilleuses étoiles tournant lentement au-dessus de leurs têtes et aussi des météorites étirant leur longue traînée à travers le ciel. Ils pouvaient voir des étoiles filantes et aussi des ombres immenses derrière certaines planètes.


La nature des Zergs faisait qu'ils se sentaient plus en sécurité dans les ténèbres les plus totales.

Lors de la reproduction, leur attention toute entière devait être consacrée à leur partenaire et leurs instincts d'accouplement, ce qui faisait qu'ils n'étaient alors pas sensibles aux dangers de l'extérieur. Alors ils se construisaient un nid très sombre dans les profondeurs du trou de ver pour qu'il soit difficilement accessible par toute menace extérieure. Ils y stockaient de la nourriture très énergétique et entamaient ensuite le très long processus d'accouplement avec leur femelle — la durée du processus variait d'un individu à l'autre et s'achevait en général avec la naissance de la progéniture.

Les Zergs plus évolués incorporaient également des fonctions spéciales en bâtissant leur nid afin de le rendre encore plus sûr. Par exemple, certain Zergs allaient contrôler des températures élevées et bâtir une paroi extérieure autour de nid à une très haute température afin de résister à toute invasion.


À présent, Yan Tuo avait compris le sens des paroles de Shi Jian ainsi que sa situation actuelle.

Il n'arrivait tout bonnement pas à y croire. C'était impossible, comment Shi Jian pouvait-il être un Zerg ? Ils avaient grandi ensemble et Shi Jian était clairement son oméga.

Cependant, il ressentit à ce moment quelque chose d'étrange.

Il ne pouvait rien voir dans l'obscurité mais il pouvait sentir la différence. Shi Jian le tenait serré contre lui dans son dos et il pouvait à présent clairement sentir quelque chose de non-humain près de lui, alors qu'ils n'étaient que tous les deux. Il n'y avait pas de troisième créature.

Le visage de Yan Tuo pâlit. De toute évidence, toutes les allusions de Shi Jian étaient bien vraies et il était en partie Zerg.

Et maintenant, Shi Jian voulait satisfaire avec lui ses instincts, comme il appelait ça.


Les yeux de Yan Tuo s'adaptèrent progressivement à l'obscurité du nid et il pouvait distinguer à peu près les contours.

Quand il fut sur le point de tourner la tête, Shi Jian prit un ruban noir et recouvra ses yeux avec. Ce faisant, il pencha la tête et embrassa son oreille.

« Votre Altesse Impériale, il vaut mieux que vous ne voyez pas. Cela vous ferait peur. »

En fait, il appartenait à la race la plus avancée des Zergs et son apparence quand il était complètement transformé en humain était au-dessus de la moyenne chez les humains. Même son apparence de Zerg était très différente des simples Zergs de bas niveau dans l'Univers : elle ne provoquait pas le dégoût et la terreur chez les gens mais elle dégageait une impression de force et de pouvoir indestructible.

Cependant Shi Jian était quand même inquiet du fait que Yan Tuo puisse ne pas l'accepter, alors il ne s'était que partiellement transformé en Zerg cette fois. De toute façon, ils avaient tout le temps. Il était inutile de s'en faire, il pouvait prendre son temps.


* * *


Ce qui se passa ensuite fut comme un cauchemar sombre et extravagant pour Yan Tuo.

Il pouvait sentir les parties de l'autre homme qui étaient complètement non-humaines, le sentiment hétérogène et similaire de proximité qui lui donnait instinctivement envie de lutter et de s'échapper ; mais en même temps, tout autour de lui se répandait l'odeur de Shi Jian avec laquelle il était si familier et si dépendant, de telle sorte qu'il ne pouvait résister...

Yan Tuo dut se répéter encore et encore que c'était Shi Jian alors tout allait bien, tout allait bien ; même si c'était un Zerg, ce n'était pas grave s'il s'était changé en Zerg. Alors qu'il se faisait tourmenter, il ne put s'empêcher de pleurer, il ne put s'empêcher d'implorer l'amour et la pitié de son maître tortionnaire, s'accrochant misérablement au cou de Shi Jian sans vouloir le lâcher.

Il ignorait combien de temps s'était écoulé. Yan Tuo avait presque sombré dans l'inconscience. Il se souvenait vaguement que Shi Jian lui avait apporté de quoi boire et manger durant cette période.


À un moment, il y eut le faible bruit d'une conversation dans le trou de ver — afin de repérer autant que possible le moindre danger, le nid avait été bâti de manière à ce que tout son dans le trou de ver soit clairement transmis. Au contraire, le son en provenance du nid était grandement atténué quand il atteignait le trou de ver au-dessus, ne produisant qu'un faible chuintement.

On put ainsi entendre légèrement des voix humaines converser :

« Le vaisseau de guerre du major général n'est pas très loin. Le prince et lui sont certainement dans ce trou de ver. Séparons-nous pour avoir plus de chance de les retrouver. »

Il y eut ensuite des bruits de pas de plus en plus distincts en direction du nid.


Le corps de Yan Tuo se tendit soudain, nerveux.

Shi Jian eut un murmure rassurant et embrassa son cou, mordillant sa glande, avant de dire à voix basse :

« Bébé, détends-toi. J'ai oublié de te dire : le Neuvième Département de Recherche a bel et bien trouvé le moyen d'atteindre les profondeurs des trous de ver mais c'est encore au stade confidentiel et cela n'a pas été rendu publique. Alors cela n'a rien de surprenant. »

Shi Jian embrassa et mordit la glande à l'arrière de sa nuque, et le son qui venait de l'extérieur stimula encore plus Yan Tuo, rendant sa perception encore plus sensible.


Pour autant, Shi Jian ne le relâcha pas. Il ouvrit légèrement les lèvres pour enfoncer ses dents dans la glande et la fit rouler entre.

« Dis voir, si je te marque maintenant, qu'est-ce que les gens diront en découvrant que leur prince a été marqué par un Zerg ? »

Yan Tuo ferma les yeux et prit sur lui, son corps parcouru d'un léger tremblement.

Shi Jian le prit dans ses bras, s'amusant toujours avec son amant comme bon lui semblait, concentré et déterminé à prodiguer son affection sans se soucier des pas qui se rapprochaient et maîtrisant sans peine et en souriant Yan Tuo qui se débattait et tentait de le repousser.

« Ils ne peuvent pas descendre ici, n'aie pas peur, murmura-t'il à son amant, taquinant son prince. Mais Votre Altesse Impériale, vous ne voulez donc pas qu'ils vous sauvent ? Et si on les laissait découvrir que leur prince s'est fait capturer par un Zerg et misérablement tourmenté ? Hein ? »


Comme le son en provenance du trou de ver était très audible, Yan Tuo eut peur que les autres l'entendent alors il couvrit sa bouche d'une main. Il n'osa donc pas répliquer à Shi Jian et seuls des gémissements ou des petits cris s'échappaient occasionnellement de sa bouche.

La vision de Shi Jian n'était pas affectée par le noir et, une fois transformé à moitié en Zerg, ses cinq sens étaient jusqu'à dix fois plus sensibles qu'avant. Yan Tuo fut contraint de garder les yeux fermés et le coin de ses yeux était rouge. Shi Jian pouvait clairement voir qu'il tentait désespérément de garder la bouche fermée, et chaque gémissement incontrôlable de l'autre homme semblait picoter son cœur.

Après sa transformation, les yeux d'un bleu glacé d'origine qui étaient froids et sérieux étaient également devenus les yeux d'un rouge sombre spécifiques à l'élite Zerg. En ce moment, ces yeux étaient encore plus profonds et terribles, comme un dangereux et avide seigneur des enfers.


« On dirait qu'il y a du bruit en dessous, fit une voix au-dessus du trou de ver.

– J'ai entendu aussi, on dirait... le bruit d'un Zerg en mouvement... et une voix humaine... Je n'entends pas très bien, il appelle à l'aide ? »

Une autre personne, dont l'ouïe n'était pas aussi développée que celle des deux autres, se renfrogna.

« Comment cela se pourrait-il ? Ce genre de nid est construit spécifiquement pour la reproduction des Zergs. Sauf pour le Zerg qui l'a construit et l'épouse qu'il a ramenée, il est très difficile pour les autres créatures d'entrer. Même un Zerg aurait bien du mal à pénétrer dans le nid d'un autre Zerg, alors ne parlons même pas d'un humain, sauf si ce Zerg en bas a enlevé une humaine pour en faire son épouse. »

Au final, il se rendit compte lui-même que c'était absurde alors il secoua la tête et rit deux fois.


Yan Tuo fut encore plus nerveux à cause de ce qu'ils avaient dit et il ne put se détendre malgré les soins de Shi Jian.

Shi Jian était tendre et chaleureux à la fois, enveloppant son amant dans ses bras, le berçant doucement et embrassant le sommet de son crâne pour apaiser la tension de Yan Tuo.

Au bout du compte, les trois soldats au-dessus du trou de ver décidèrent de détruire le nid avec un lance-roquette juste au cas où, afin d'éliminer le Zerg qui se trouvait probablement là — en général, un tir de missile ne suffisait pas pour détruire complètement un Zerg adulte, mais un Zerg ne rentrait dans son nid que pour se reproduire et s'accoupler. Durant cette période, le Zerg utiliserait la plus grande partie de ses forces physiques pour s'accoupler et ses défenses corporelles en seraient amoindries.

Voilà pourquoi, d'après leurs expériences, un lance-roquette suffisait amplement pour détruire l'adversaire s'il y avait bien des Zergs dans le nid en-dessous. Après avoir tiré le missile, les trois soldats quittèrent le trou de ver vide pour rejoindre le reste de leur unité.


Cependant, leur expérience pratique comme leur capacité de déduction n'étaient pas suffisantes. C'était une question de bon sens : comme les Zergs savaient qu'il étaient plus vulnérables que d'ordinaire dans leur nid, ils y ajoutaient instinctivement des mesures de protection supplémentaires.

Ce fut le cas cette fois : l'attaque du missile fut contrée par une force inconnue dès qu'il pénétra dans le nid et il disparut complètement.

Les soldats qui n'avaient pas pu retrouver le major général et le prince décidèrent également de partir. Ils laissèrent une petite équipe pour garder le vaisseau de guerre tandis que le reste irait chercher ailleurs.


Une fois que les voix aient complètement disparu, Yan Tuo retira la main qui couvrait sa bouche et soupira enfin de soulagement.

Cette fois, il avait vraiment été durement malmené.

Shi Jian eut une rare prise de conscience et, avec patience, refoula la faim insatisfaite dans son cœur et reprit sa forme humaine pour serrer son amant dans ses bras.







Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !