Prisonnier du Temps 67

Chapitre Soixante-sept : L'Arène de Combat


Shi Jian avait du travail alors il ne pouvait pas continuer à tenir son chat pour l'amadouer. Il posa donc Yan Tuo loin de la nourriture et du matériel, mais aussi à un endroit où il pourrait le voir. Yan Tuo se mit en boule très sagement et en profita pour piquer un bon somme. Quand il se réveillait, il contemplait ses pattes ou bien essayait d'attraper sa queue pour jouer.

Derniers chapitres parus :
Cent façons de tuer un prince charmant 1 à 3
La Renaissance du Suprême Immortel 1 à 5
Le lecteur et le héros doivent absolument tomber amoureux 53 et 54
Prisonnier du Temps 88 et 89
Le Prince Solitaire 2 02
Ancient Gods Sanctuary 19
Prisonnier du Temps 87
Esprit Malin 11 et 12

Shi Jian observa le petit être s'occuper à sa façon et son cœur fut encore plus rempli qu'avant. Même ce boulot ennuyeux devenait amusant, surtout quand il pensait à sa paie et à la nourriture délicieuse qu'il pourrait acheter pour son chaton. Il pourrait aussi acheter ces beaux costumes pour chat et ornements qu'on voyait sur le Starnet pour habiller son petit bébé. Il pourrait aussi acheter des jouets que son bébé adorerait utiliser pour qu'ils jouent ensemble Hum, si vous faites le parallèle avec l'arc d'avant, Shi Jian avait aussi acheté de beaux costumes et jouets pour son chat. 🤣 (1). Il se sentait rempli de motivation.


Yan Tuo resta avec Shi Jian au café jusqu'à la fermeture. Les clients ne purent s'empêcher d'observer ce beau et charmant petit chat. Les enfants allaient même au comptoir pour mieux le regarder. Cependant Shi Jian avait placé Yan Tuo derrière le comptoir alors les gens de l'autre côté ne pouvait que le regarder et pas le toucher.

Dans la soirée, le soleil se coucha peu à peu, la nuit tomba et Shi Jian termina enfin son travail.

Il ramena Yan Tuo dans la salle de pause à l'arrière, retira son uniforme de serveur et remit les vêtements qu'il avait à l'aller. Il replaça Yan Tuo sous sa veste et quitta avec lui le café fermé.

Mais au lieu de rentrer directement à l'appartement, il se rendit à la gare interstellaire pour prendre le train en partance de la planète Mutian et en direction d'une petite planète voisine appelée Muxing Le traducteur en ligne disait Jupiter mais pour éviter les confusions, j'ai gardé Muxing. (2).


Comme Yan Tuo avait dormi tout du long, Shi Jian n'avait pas fait de bruit pour ne pas le réveiller. Le chaton était à présent réveillé et se comportait comme un petit chat extraordinairement dynamique et curieux. Après que Shi Jian l'ait placé sous sa veste, il se fraya un chemin vers l'extérieur. L'homme retint son corps de sa main mais il parvint à sortir sa tête avec persistance.

En voyant les panneaux de la gare, il comprit que ce n'était pas le train pour rentrer alors il pencha la tête avec curiosité pour fixer Shi Jian.

Ce dernier lui tapota la tête de sa main libre avant de la mettre dans sa poche. Il était à moitié adossé contre un pilier de la gare et attendait son train, l'air songeur.


Yan Tuo se rappela alors que Shi Jian avait appelé quelqu'un la veille au sujet d'un certain travail qu'il devait faire aujourd'hui. À en juger par ce que l'autre homme avait dit, Shi Jian avait arrêté ce travail à son entrée à l'académie militaire. Yan Tuo sentit instinctivement que ce ne devait pas être un travail convenable mais qu'il devait rapporter beaucoup.

Il leva de nouveau ses grands yeux d'un noir d'encre pour regarder l'homme. Il devait reconnaître que bien que Shi Jian était encore au sortir de l'adolescence, il possédait déjà le charisme et le charme d'un homme adulte. Son tempérament mature et détaché apportait un charme différent.

Shi Jian... ne songeait pas à se vendre pour l'élever ? Le prince secoua son corps et fut épouvanté par ses propres pensées.

Bien sûr les pensées de Yan Tuo restaient très pures. Il ne parlait pas de vendre son corps comme prostitué mais plutôt d'aller dans des endroits clandestins pour travailler au noir et à la limite de la légalité. Pour ce qu'il en savait, ce genre de boulot ne nécessitait aucune qualification ou compétence particulière, et c'était un moyen rapide de se faire de l'argent.


Il y avait un train interstellaire toutes les quelques minutes alors Shi Jian n'eut pas à attendre longtemps. Il serra Yan Tuo contre lui, monta à bord du train et s'assit dans un coin.

Une fois installé, il sortit Yan Tuo de sous sa veste et le posa sur sa main afin que l'animal puisse respirer un peu. En même temps il murmura au chaton ignorant :

« Bébé, l'endroit où nous allons est plutôt agité et les gens là-bas ne sont pas très gentils. Tu dois me suivre sans t'éloigner. Pendant un moment je ne pourrai pas m'occuper de toi personnellement mais je te confierai à quelqu'un de confiance. Tu dois être sage, compris ? »

En voyant le chat le regarder bêtement, Shi Jian s'inquiéta encore plus. Il regrettait de ne pas être d'abord rentré pour laisser son bébé à l'appartement.

« Peu importe, sois sage, » répéta-t'il en caressant les douces petites oreilles de Yan Tuo.

Plus Yan Tuo écoutait Shi Jian parler, plus il sentait que quelque chose n'allait pas... Shi Jian n'allait pas vraiment faire quelque chose de mal, pas vrai ?

Toutefois il découvrit bientôt ce que Shi Jian allait faire.


* * *

Shi Jian l'emmena dans un bar puis prit un ascenseur là pour descendre jusqu'au sous-sol — où avait été aménagée une immense arène de combat. On ne pouvait pas la qualifier de luxueuse ou grandiose. Le moindre recoin autour de l'arène avait été endommagé à divers degrés au point d'en être devenu irréparable. Les panneaux lumineux et les affiches étaient si sombres qu'on ne pouvait plus en deviner les couleurs d'origine mais c'était suffisant pour les gens présents.

Les places assises étaient très limitées. La plupart des gens étaient debout et massés dans la zone circulaire du public, encourageant, pleurant de frustration ou même hurlant face au résultat du combat dans l'arène.

En plus l'endroit proposait une partie jeux, un bar et d'autres zones de divertissement. Dans la partie jeux, les gens pouvaient parier sur le vainqueur du match et aussi sur d'autres choses. Toutefois les gens s'intéressaient en particulier sur le match en cours et peu de gens participaient à d'autres paris.


Dans la grande arène un mecha rouge se battait férocement avec un mecha noir. Le mécha noir avait l'avantage de toute évidence. Le combat s'acheva lorsque l'immense épée du mecha noir transperça le poste de pilotage du mécha rouge.

Les supporters du mécha rouge jurèrent dans tous les sens, baissèrent la tête de déception puis attendirent le prochain combat. Les supporters du mecha noir fêtèrent la victoire avec animation et se rendirent au bar pour parler fortement de cet exploit.

Personne ne faisait plus attention au mecha rouge qui gisait par terre. Seule une équipe d'employés se rua dans l'arène pour ouvrir la cabine et en extirpa le pilote. Le mecha fut ensuite retiré de l'arène séparément.


Shi Jian prit Yan Tuo dans ses bras comme à son habitude et dépassa la foule pour arriver dans un endroit qui ressemblait à des coulisses. Il y trouva un homme d'âge moyen avec des cheveux noirs bouclés. Il lui fit :

« Boney, c'est arrangé ? Quand est-ce que je passe ce soir ? »

Ça se voyait qu'il était déjà venu ici avant.

« Tu es arrivé pile poil au bon moment, fit l'homme en lui jetant un coup d'œil. Il y a encore un combat et après c'est à toi. J'ai répandu la nouvelle hier soir et plein de vieux amis se sont rués ici ce soir une fois au courant. »

Yan Tuo reconnut le voix de ce Boney : c'était lui que Shi Jian avait contacté sur son communicateur la veille.


Shi Jian acquiesça et montra à l'autre homme le chaton dans ses bras.

« Encore une chose : quand je serai dans l'arène, il faudra que tu surveilles mon bébé. Ne le laisse pas filer et ne laisse personne le toucher. Mieux encore, évite de le toucher sauf si c'est nécessaire. »

Boney écarquilla les yeux et examina ce fragile petit gars. Il ne semblait pas comprendre comment ça se faisait que le jeune homme avait soudain un chat. Pour autant qu'il le sache, ce jeune homme n'était pas du genre à aimer les petits animaux.

Néanmoins il hocha la tête et promit :

« Ne t'en fais pas, tout ira bien. Mais fais bien attention : tu as vu ce mecha noir ? Son surnom est Tornado et il est très populaire depuis quelques mois. Il n'a encore jamais perdu un combat. C'est lui que tu vas affronter après. »


Shi Jian fut légèrement soulagé après avoir entendu la première phrase de Boney et il ne se soucia pas de la suite. Cela faisait des années qu'il connaissait cet homme et il savait que Boney était digne de confiance la plupart du temps. Ce ne serait pas un souci de lui laisser son bébé temporairement.

Cependant il n'oublia pas de lui rappeler :

« S'il lui arrive quoi que ce soit, je te le ferai regretter. »

Boney trembla, mal à l'aise. Cela faisait des années qu'il connaissait ce jeune homme. Il savait évidemment qu'il était d'un naturel sérieux et qu'il plaisantait rarement. En se remémorant sa façon de se battre sur le terrain, féroce, droit au but et terriblement efficace, il décida soudain de prendre bien soin de ce petit chat tout doux qui n'était pas encore sevré.


Yan Tuo s'était tenu toujours bien informé durant sa vie alors il comprit bien évidemment ce que Shi Jian comptait faire en venant ici. C'était une arène de combat clandestine pour mechas et Shi Jian était venu ici pour participer au combat. C'était une industrie illégale. Les spectateurs devaient payer leur entrée pour assister au combat. Les arènes tiraient de gros profits des entrées, des paris et des autres consommations des membres. Les pilotes de mechas qui participaient aux combats recevaient tous une récompense.

En même temps c'était un travail des plus risqués. Afin de pimenter les combats, les pilotes devaient signer une décharge avant d'entrer dans l'arène. Après tout, tout pouvait arriver dans ce genre de combat réel et cela pouvait causer de sérieuses blessures, voire la mort.


Les pilotes qui signaient un contrat régulier avec l'arène obtenaient des récompenses plus élevées, néanmoins Shi Jian avait toujours rechigné à cela et n'acceptait de venir que pour des combats occasionnels. Du coup il touchait moins que les pilotes engagés. Malgré ça, ce qu'il gagnait pour un combat suffirait à acheter des ingrédients frais pour un mois et il resterait peut-être même un peu d'argent en plus pour acheter autre chose à son chat.

La Fédération et l'Empire contrôlaient strictement le pilotage de mecha. Les règles de la Fédération stipulaient que seuls les plus de vingt ans, les étudiants et diplômés d'une école militaire ou les employés de départements affiliés pouvaient obtenir leur permis de mecha. Shi Jian n'avait pas encore vingt ans, ce qui voulait dire qu'il n'avait pas le droit de piloter un mecha à part pour s'entraîner et étudier à l'académie. S'il se faisait attraper, il risquait de se faire exclure de l'académie voire même bannir de toutes les écoles militaires et interdit de permis de mecha à vie.


C'était certainement à cause de ça que Shi Jian avait cessé de venir se battre ici une fois entré à la Première Académie Militaire Fédérale.

La plupart des combattants ici n'avaient pas de permis de mecha et donc les pilotaient illégalement. Certains n'étaient pas satisfaits car ils venaient d'une école militaire classique. La plupart des autres combattants étaient des bandits interstellaires ou bien des gens désespérés et réduits à ça pour diverses raisons.

Yan Tuo écarquilla ses grands yeux ronds et tourna la tête vers Shi Jian. Ce... ce n'était guère mieux que la pire situation à laquelle il avait pensée.



Notes du chapitre :
(1) Hum, si vous faites le parallèle avec l'arc d'avant, Shi Jian avait aussi acheté de beaux costumes et jouets pour son chat. 🤣
(2) Le traducteur en ligne disait Jupiter mais pour éviter les confusions, j'ai gardé Muxing.






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !