Prisonnier du Temps 74

Chapitre Soixante-quatorze : Incident


Une arme ?

Après ça, Yan Tuo réfléchit un bon moment et se dit que ce qu'il préférait, c'était les épées. Il avait aussi son propre mecha qui était le meilleur et le plus rare modèle de toute la galaxie bien que dans ses souvenirs, il n'avait jamais eu l'occasion de le piloter pour combattre au front.

Derniers chapitres parus :
Cent façons de tuer un prince charmant 1 à 3
La Renaissance du Suprême Immortel 1 à 5
Le lecteur et le héros doivent absolument tomber amoureux 53 et 54
Prisonnier du Temps 88 et 89
Le Prince Solitaire 2 02
Ancient Gods Sanctuary 19
Prisonnier du Temps 87
Esprit Malin 11 et 12

Dans sa vie précédente, l'arme de son mecha était une épée d'énergie spéciale. C'était son père qui la lui avait donnée quand il avait fini ses études à l'Académie Militaire Impériale. Elle avait été fabriquée par un célèbre concepteur d'armes de la Fédération. Avant ça, même si les armes de son mecha étaient très sophistiquée, elles n'étaient pas les meilleures.

Toutefois dans sa vie précédente, son père avait directement envoyé un représentant pour passer commande auprès de plusieurs concepteurs d'armes bien connus avant de choisir l'arme qui conviendrait le mieux à son fils. Il ne s'était pas du tout engagé dans un concours de conception d'armes de manière si enthousiaste, ce n'était pas du tout le genre de son père.


Shi Jian avait murmuré sa question sans s'attendre vraiment à ce que son chat y réponde alors il poursuivit ses recherches sur le Starnet. Ce faisant, il fit :

« Bébé, tu crois qu'on devrait s'inscrire ? Cherchons d'abord ce que le prince préfère et aussi pourquoi l'Empire organise exprès ce genre de compétition. »

Savoir ce que voulait l'autre partie était assurément la première étape vers le succès.

Bonne question, j'aimerais aussi savoir pourquoi mon père a fait ça.

Yan Tuo miaula près du poignet de Shi Jian et tenta de voir les résultats affichés sur l'écran.

Shi Jian crut que le petit gars faisait encore son mignon alors il le souleva.

« Bien, je savais que tu me soutiendrais. »

Yan Tuo se rendit compte que cet homme était plutôt optimiste et qu'il interprétait toujours ses miaulements comme ça l'arrangeait.


Les résultats de la recherche s'affichèrent rapidement sur l'écran. La raison de cette compétition n'avait rien de secret ; même l'Empire avait fait des annonces officielles à ce sujet — il paraissait que le prince préparait une cérémonie de majorité hors du commun.

Pour les précédentes cérémonies de majorité des membres de la famille impériale, la plupart avaient été des cérémonies luxueuses et solennelles durant lesquelles les membres importants offraient leur bénédiction au jeune homme qui devenait adulte. La cérémonie se terminait généralement par un immense festin.

Cependant il était écrit que le prince Yan Tuo n'avait pas cette intention. Il estimait qu'une cérémonie grandiose nécessiterait beaucoup de ressources et de main-d'œuvre, ce qui serait du gâchis. Il ne voulait pas que sa cérémonie de majorité attire trop d'attention inutile alors il prévoyait de se rendre sur un astéroïde primitif et inexploré avec plusieurs gardes pour une épreuve de force, et cela constituerait sa cérémonie de majorité.


Les astéroïdes inexplorés abritaient souvent des dangers inconnus. Ce pouvait être des bêtes mutantes, des vies extra-terrestres hostiles ou des orages électromagnétiques. En même temps il fallait survivre malgré les menaces naturelles d'un environnement inconnu — climat, eau, nourriture, terrain... La moindre nourriture ordinaire pouvait devenir un danger mortel.

Alors en général ceux qui travaillaient à l'exploitation planétaire étaient des pilotes de mecha d'élite et spécialement entraînés. S'il s'agissait d'un petit astéroïde, une ou deux équipes étaient d'ordinaire envoyées. Si c'était une plus grande planète, on devait déployer plus de pilotes.

Dans le but d'aider le prince à mieux réussi son épreuve de force, l'Empire avait donc sollicité les concepteurs d'armes dans toute la galaxie.

Selon ces mêmes informations, le prince avait déjà entamé un entraînement strict et intensif avec ses gardes afin de se préparer au mieux pour cette épreuve de force. Depuis, il n'était plus apparu en public et même le personnel du palais ne voyait que rarement le prince.


Un mois plus tôt... Je suis revenu à la vie en tant que chat et cela fait presque un mois que Shi Jian m'a adopté. Ces deux événements avaient eu lieu presque au même moment.

Après avoir lu ces articles, Yan Tuo avait en gros deviné ce qui s'était passé. Il avait presque eu raison dans ses précédentes réflexions : dans le même espace-temps il ne pouvait pas exister deux Yan Tuo au même moment alors quand il était revenu en tant que chat, le Yan Tuo original en avait été affecté. Soit il avait soudainement disparu ou bien il était dans le coma. Bref, il lui était arrivé quelque chose.

Afin de ne pas répandre cette nouvelle et d'en minimiser l'impact, son père n'avait pas eu d'autre choix que d'inventer cette histoire d'épreuve de force parce que si le prince ne se montrait pas en général, ce serait juste un manquement à ses fonctions mais s'il ne se montrait même pas à sa cérémonie de majorité, ce serait impossible à justifier.

Après tout dans ses souvenirs, il avait vraiment organisé une "cérémonie grandiose nécessitant beaucoup de ressources et de main-d'œuvre" et n'avait absolument pas subi cette soi-disant "épreuve de force".


Cependant Shi Jian ne pouvait pas savoir tout cela. Ce n'était qu'un étudiant ordinaire de l'académie militaire sans aucun statut politique. Il ne s'intéressait guère en général à la situation politique des planètes de la Fédération alors ne parlons même pas de la situation de la famille impériale. Il n'alla donc pas chercher plus loin en voyant les articles et accepta sans hésiter cette raison pour laquelle l'Empire voulait collecter des armes pour le prince.

Il se mit à réfléchir. S'il s'agissait d'une arme prévue pour une épreuve, non seulement elle devait avoir un fort pouvoir d'attaque mais être aussi capable de faire face à diverses situations extrêmes ou subites. Plus important, cette arme devait fournir une protection à son maître et garantir sa sécurité pendant l'attaque.


Il caressa le petit chaton doux et chaleureux et ne put s'empêcher de faire la substitution — s'il devait emmener son bébé dans un endroit extrêmement dangereux il devait non seulement être capable de lancer des attaques féroces pour affronter divers ennemis tout en ayant la capacité de protéger ce petit être en cas de danger... Quel genre d'arme choisirait-il pour protéger son petit bébé ?

En y songeant de cette manière, Shi Jian entra peu à peu dans cet état d'esprit et ce faisant, l'image vague d'une arme naquit lentement dans sa tête — pendant qu'il la concevait, il ne pouvait s'empêcher d'y déverser tous ses sentiments pour Yan Tuo.

C'était une épée à deux mains. Elle devrait se nommer Gardien. Que ce soit pour l'attaque ou la défense, elle était faite pour protéger celui qui la maniait.

Même si elle avait une forte capacité d'attaque et de défense, elle devait être fondamentalement une épée douce. C'était parce que Shi Jian avait quelqu'un qu'il chérissait et qu'il voulait protéger qu'il pouvait comprendre pleinement ce sentiment et concevoir une telle arme.


Une fois l'idée perfectionnée en gros, Shi Jian rouvrit lentement les yeux. Il restait encore deux mois et demi avant la cérémonie de majorité du prince et un mois et demi avant la date limite du concours d'armes. Il avait encore tout le temps de perfectionner cette arme. Dans l'immédiat il avait plus important à faire comme ramener son chat chez eux pour le dîner et emmener son chat au centre commercial pour qu'il choisisse de la nourriture et de nouveaux jouets.

Le petit gars avait dormi avec lui dans la bibliothèque depuis des jours et le chaton dormait seul sans personne pour le serrer dans ses bras ; c'était si triste. De toute manière, Shi Jian avait à présent deux salaires sur son compte et s'il poursuivait dans la conception d'armes, ce serait beaucoup plus facile de gagner de l'argent désormais. Il était donc prêt à gâter et choyer d'abord son petit bébé.


* * *

Les deux prochains jours, ce serait le week-end alors Shi Jian n'avait plus de cours. Du coup il ramena Yan Tuo chez eux ce soir-là, prépara un repas somptueux pour son bébé, baigna patiemment puis sécha le petit être. Finalement il alla se coucher avec le doux chaton, posa Yan Tuo sur lui puis partit avec son chaton aux pays des rêves.

Tôt le lendemain matin, le jeune homme emmena son petit chat toujours endormi dans le train stellaire pour le centre commercial. Bien que cela aurait été plus pratique de commander en ligne sur le Starnet, Shi Jian s'inquiétait du fait que son chaton refuserait de choisir sur le Starnet alors il décida de l'emmener afin qu'il choisisse personnellement les jouets qui lui plaisaient.


Shi Jian se rendit dans le rayon familier des accessoires pour chats avec le chaton dans ses bras. Yan Tuo qui s'était réveillé à leur arrivée au centre commercial regarda tout autour avec ses grands ronds ouverts. La dernière fois, à cause de son budget insuffisant, Shi Jian ne l'avait emmené que dans le rayon des jouets. Cette fois il se trouvait parmi les lits pour chat, les baignoires pour chat et autres accessoires.

Après réflexion il n'acheta pas au petit gars un lit séparé mais plutôt un set de lit tout neuf comprenant un petit matelas, un petit oreiller et deux petites couvertures. Il ne savait pas si son bébé dormirait ou non sur le coussin mais il l'acheta néanmoins. Même si son bébé n'en avait pas besoin, il pourrait toujours s'amuser avec.

Il acheta aussi une baignoire bleu marine pour chat qui réglait automatiquement et maintenait la température de l'eau et qui faisait des petites bulles. En voyant le chat fasciné par les bulles, Shi Jian fut intéressé et décida aussitôt d'acheter cette petite baignoire.


Après d'autres achats, ils retournèrent dans le rayon des jouets. Ce n'était pas un grand rayon. Comme la dernière fois Shi Jian posa Yan Tuo par terre et lui demanda de choisir ce qui lui plaisait. Il attendit là avec le caddie.

Le petit gars remua la queue et les fesses et fila plus loin. Après un moment, le chaton miaula avec urgence et détresse de l'autre côté du rayon, son miaulement dénotant la faiblesse d'un petit chaton.

Shi Jian se demanda avec inquiétude si son petit bébé n'avait pas choisi quelque chose de trop lourd et qu'il ne parvenait pas à le ramener, ou bien qu'il ait couru si vite qu'il se soit cogné dans quelque chose. En entendant son chat appeler à l'aide, Shi Jian lâcha aussitôt son caddie et s'avança dans le rayon.


Le chaton d'un blanc laiteux était suspendu dans les airs par un garçon de sept ou huit ans qui le tenait par la queue. L'animal s'agitait désespérait et poussait des miaulements misérables.

Les pupilles de Shi Jian se rétrécirent et il s'avança immédiatement pour saisir le poignet du garçon et le forcer à lâcher prise. Dans le même mouvement, il récupéra son chat et le serra contre lui avec une grande inquiétude. Le petit être se recroquevilla dans ses bras comme s'il était profondément effrayé et qu'on lui avait fait du tort.

Son bébé n'avait jamais eu aussi peur de sa vie, il avait si peur qu'il se collait contre lui en miaulant doucement. En voyant ça, le regard de Shi Jian se durcit.

Le garçon semblait tout aussi effrayé en ce moment et il se mit soudain à pleurer bruyamment après un moment de stupéfaction. Plusieurs adultes l'entendirent et l'entourèrent rapidement.


'






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !