Prisonnier du Temps 76

Chapitre Soixante-seize : Victoire


Une fois que les deux hommes furent prêts, l'employé annonça sans attendre le début du combat.

Derniers chapitres parus :
Cent façons de tuer un prince charmant 1 à 3
La Renaissance du Suprême Immortel 1 à 5
Le lecteur et le héros doivent absolument tomber amoureux 53 et 54
Prisonnier du Temps 88 et 89
Le Prince Solitaire 2 02
Ancient Gods Sanctuary 19
Prisonnier du Temps 87
Esprit Malin 11 et 12

Il était évident que la rapidité de mouvement, le pouvoir offensif et défensif, la maniabilité et l'agilité du mecha blanc surpassaient de loin ceux du mecha noir piloté par Shi Jian. Le mecha noir reposait entièrement sur la prévoyance de son pilote et ses compétences superbes de manœuvre pour esquiver et chercher des occasions de porter des attaques efficaces sur son adversaire — le mecha blanc avait une puissante défense et les attaques ordinaires du mecha noir ne l'ébranlaient guère.

Yan Tuo fut de plus en plus angoissé et cessa de prétendre faire le mort. Il se leva du petit tabouret avec ses deux pattes avant en l'air et il essaya de mieux voir le combat.


Les compétences de Shi Jian en matière de pilotage et de combat étaient clairement meilleures que celles du mecha blanc. Malgré cela, vu que la différence de performance entre les deux mechas était bien trop grande, Shi Jian ne parvenait véritablement pas à prendre l'avantage. Les deux restèrent dans une impasse et le mecha blanc commença à perdre patience. Avec sa puissance de feu tyrannique, il tentait fréquemment de stopper le mecha noir par des moyens indignes.

Finalement trois missiles super-puissants tirés à pleine puissance se ruèrent sur le mecha noir. Le mecha noir n'esquiva pas cette fois et fut touché au torse.

Une épaisse fumée grise recouvrit entièrement le terrain et cacha ce qui s'y passait.

Le cœur de Yan Tuo remonta jusque dans sa gorge. Il observa avec angoisse la situation sur le terrain et faillit sauter du tabouret.


Une alarme rouge retentit sur le terrain indiquant que le cockpit d'un des mechas avait été détruit et que le vainqueur avait été décidé sur le terrain.

L'employé annonça la fin du duel et conduisit rapidement une équipe médicale sur le terrain — le combat avait été si intense, ils s'étaient même servi de super-missiles.

Ils craignaient que l'un des deux avait été gravement blessé.

La ventilation se mit en marche sur le terrain et la fumée se dissipa aussitôt. Les gens purent enfin voir ce qui s'était passé — la longue épée du mecha noir était directement insérée dans le centre de contrôle du mecha blanc. Le mecha noir avait épuisé toute son énergie et la protection du cockpit était complètement détruite mais on voyait clairement que ni le centre de contrôle ni le cockpit n'avaient été endommagés.

Le cockpit du mecha noir s'ouvrit à ce moment et Shi Jian en sortit, très pâle. Lorsque les spectateurs expérimentés comprirent ce qui venait de se passer, ils lancèrent aussitôt à Shi Jian des regards admiratifs et extatiques.


En général le panneau de protection du cockpit était la meilleure défense de tout le mecha car il servait à protéger le pilote ; d'autre part, les armes de poing du mecha étaient la meilleure arme lors d'un combat rapproché. Tant qu'il y avait assez d'énergie, que la distance était proche et que la manœuvre était maîtrisée, même les armes d'un mecha de bas niveau pouvaient percer les défenses d'un mecha de haut niveau et percer droit dedans.

Du coup le mecha noir avait déjà anticipé l'attaque des missiles et partagé l'énergie du mecha en deux. La première partie servit à alimenter le panneau de protection afin qu'il bloque les missiles sans endommager l'intérieur du cockpit ; la seconde fut déversée entièrement dans la longue épée du mecha. Puis le mecha noir avait essuyé l'attaque des missiles sans activer les contre-mesures. Il avait esquivé agilement les deux premiers missiles, intercepté le troisième avec le panneau de protection puis enfoncé sa longue épée dans le centre de contrôle du mecha blanc qui ne s'y attendait pas.

C'était tout bonnement parfait.


Yan Tuo leva ses pattes avant et se dressa maladroitement sur ses pattes arrière afin de mieux voir Shi Jian. Il comprenait que Shi Jian était très excité d'avoir remporté cette victoire mais il s'en fit aussitôt pour son état. Même si le panneau de protection avait enduré le plus gros de l'attaque, ce ne devait pas être confortable de rester assis dans le cockpit en subissant l'impact d'un missile. Ce ne devait certainement pas être rien sinon son visage ne serait pas si pâle...

Il miaula en direction du terrain. Shi Jian regarda dans sa direction sitôt sorti du cockpit. En voyant que tout allait bien pour le petit être, il se détendit légèrement et lui adressa un léger sourire.

Le jeune homme en blanc sortit également de son mecha. Son visage était très pâle mais il ne semblait pas être blessé. Shi Jian n'avait détruit que son centre de contrôle sans lui faire de mal.

Il se retourna sans dire un mot mais Shi Jian le héla légèrement :

« Attendez, faisons encore un duel.


« Si vous gagnez, nous oublierons cette affaire. Si je gagne, vous devrez faire la leçon à votre frère sur-le-champ, l'obliger à se prosterner et à implorer le pardon de mon chat et cela jusqu'à ce que mon bébé hoche la tête de satisfaction. En plus vous assumerez toutes les dépenses d'aujourd'hui. »

Le centre de contrôle du mecha blanc avait été totalement détruit. Cela prendrait au moins un mois pour réparer complètement ce genre de dommage. Pour aujourd'hui le jeune homme vêtu de blanc ne pouvait plus se servir de son mecha pour combattre.

Le jeune homme en blanc grinça des dents et fit venir un autre mecha — c'était son mecha de rechange. Ses performances étaient très bonnes dans tous les domaines, en tout cas bien meilleures que celle du mecha noir du terrain d'entraînement, mais ce n'était évidemment pas comparable à son précédent mecha blanc.

Il n'y croyait pas et même si tous les faits se trouvaient sous ses yeux, il n'arrivait toujours pas à croire qu'il avait perdu. Son adversaire l'avait non seulement vaincu en le laissant indemne mais il avait aussi détruit le mecha qu'il avait toujours adoré. Ce n'était qu'un étudiant militaire qui n'avait pas encore fini ses études. Comment se faisait-il qu'un étudiant de la Première Académie Militaire Fédérale soit aussi doué ?


Les deux signèrent un nouveau contrat de duel, cette fois selon les conditions proposées par Shi Jian, et ils reprirent à nouveau leur place sur le terrain. Shi Jian avait aussi changé de mecha. Il loua cette fois le meilleur mecha du terrain d'entraînement. De toute façon c'était écrit dans leur contrat : s'il gagnait, l'autre jeune homme devrait assumer toutes les dépenses de la journée.

Cette fois le jeune homme en blanc fut irritable dès le début et il perdit le calme et l'assurance qu'il avait eus pour le premier combat. Couplé avec le fait que la différence entre les deux mechas était bien moins importante, Shi Jian remporta la victoire encore plus facilement.

Il sortit du cockpit, gagna le bord du terrain pour serrer longuement le chaton agité dans ses bras et l'embrasser. Puis il se tourna vers l'autre jeune homme et fit :

« Il est temps pour vous de respecter le contrat. »

Dans cette époque interstellaire, le crédit personnel était extrêmement important. Les points de crédit étaient directement liés aux comptes personnels et à son identité. Si on se permettait de bafouer un contrat ou de ne pas payer ses dettes, cela nous poursuivrait où qu'on aille.


Le jeune homme en blanc prit un air morose, pourtant il appela le garçon et lui ordonna :

« Qu'est-ce que tu as fait à ce chat ? Excuse-toi vite trois fois auprès de ce chat. »

Le garçon avait eu l'air si arrogant en maltraitant le chaton mais là, il avait de toute évidence très peur du jeune homme en blanc. Il le regarda d'un air chagriné et avait très envie de pleurer sans oser le faire. Après avoir compris que le jeune homme était ferme et qu'il ne tolérerait aucune discussion, il se mit à pleurnicher et à sangloter. Il s'inclina et présenta ses excuses au chaton dans les bras de Shi Jian :

« Je suis désolé... bou ouh, je n'aurai pas dû te tirer par la queue... bouh, excuse-moi. »

Malgré son jeune âge, le garçon comprenait déjà la notion de garder la face. D'habitude il était au-dessus des autres et avait toujours agi comme il voulait. Cette fois il était forcé de s'incliner et de s'excuser en public devant un chat. Évidemment qu'il le ressentait comme une injustice et qu'il ne pouvait pas le supporter.


Il voulut partir après ses excuses mais Shi Jian lança un regard significatif au jeune homme en blanc.

« Ce n'est pas terminé, mon chat n'est pas encore satisfait. »

Quand il avait vu son bébé se faire maltraiter avec impuissance, il avait vraiment eu des envies de meurtre. Il aimait son chaton plus que sa propre vie mais c'était difficile pour les étrangers de comprendre ce sentiment. Si l'autre garçon avait eu une queue, plutôt que de le tuer il l'aurait laissé sentir ce que ça faisait quand on se faisait soulever par la queue et maltraiter.

Le jeune homme en blanc fronça légèrement les sourcils et s'obligea à rester calme.

« Comment veux-tu lui faire la morale ? »

Shi Jian réfléchit un moment puis fit :

« Qu'il se mette à genoux. Il ne sera pas autorisé à changer de position ou à se lever tant que mon chat n'aura pas acquiescé de la tête. »


Le garçon s'était déjà retourné, prêt à partir après ses excuses. Quand il entendit ça, il se figea et grimaça. Il regarda le jeune homme et s'écria :

« Tu ne peux pas me faire ça, tu ne peux pas le laisser me faire ça. J'irai le dire à mère et père. Non, je vais leur dire tout de suite. Ils n'accepteront jamais ça !

– Tais-toi ! fit le jeune homme en lançant un regard dénué de patience au garçon. Agenouille-toi et fais ce qu'il a dit. Tu n'auras qu'à leur dire quand tu rentreras, tu pourras le dire à qui tu veux. »

Perdre deux fois contre la même personne était tout simplement inacceptable pour lui. Il voulait juste en finir avec cette histoire au plus vite et quitter cet endroit insupportable qui était témoin de son humiliation.

En plus il avait quand même été blessé durant le second combat mais il prenait sur lui et ne voulait pas que cela se sache.

Le garçon rougit, lança un regard furieux au jeune homme et s'agenouilla finalement de mauvaise grâce.

Aux yeux des spectateurs, cette demande n'était vraiment pas raisonnable. Après tout pour eux, ce chaton n'avait aucune capacité de pensée ou de jugement. Qu'il hoche la tête ou pas, c'était complètement aléatoire. Peut-être qu'il allait hocher la tête dès que le garçon serait à genoux ou peut-être que non.


Yan Tuo lui tourna complètement le dos sans le regarder et bien entendu il ne hocha pas la tête. Il tourna dans les bras de Shi Jian en l'examinant avec inquiétude. L'attaque du missile qu'il avait subie n'était pas des moindres tandis que les capacités de défenses du mecha noir étaient très moyennes. Même si Shi Jian avait concentré toute l'énergie sur le panneau de protection à ce moment-là, cela n'aurait pas été certain que le panneau de protection bloque complètement l'attaque. En plus Shi Jian avait également utilisé une grande partie de l'énergie pour l'arme afin de détruire le centre de contrôle du mecha blanc.

Shi Jian n'était qu'un simple mortel. D'après l'expérience de Yan Tuo, même si le coup n'avait pas détruit le cockpit, les dégâts provoqués par le choc ne devaient pas être négligeables. Cependant il eut beau regarder à droite et à gauche, il ne pouvait rien voir. L'homme devant lui avait l'air normal en tout point sauf pour son visage pâle.


Le garçon resta dix minutes à genoux et finit par craquer. Les larmes ne purent s'empêcher de couler. Quinze minutes plus tard, il se mit à pleurer sauf que ses larmes n'eurent pas le même effet qu'avant : personne ne l'autorisa à se relever. Le jeune homme en blanc ne dit pas un mot et aucun des intendants qui le suivaient n'osa agir. À la trentième minute, le garçon cessa de pleurer. À la quarantième, il s'effondra au sol en pleurant et personne ne put le relever. Les cris attirèrent beaucoup d'attention.

Shi Jian savait que le garçon était bien loin de sa limite mais il n'avait pas l'intention de poursuivre cette farce plus longtemps. Il toucha les petites oreilles du chaton et le cajola :

« Bébé, allons à l'hôpital pour te faire examiner, d'accord ? J'ai peur que tu n'aies été blessé. »

Yan Tuo se nicha dans ses bras et hocha la tête docilement.


Shi Jian cessa alors de parler et ne prêta plus du tout attention au jeune homme en blanc et la foule autour. Il tint son chat dans ses bras et sortit du centre commercial.

Il faisait complètement nuit dehors. Dès qu'il franchit les portes du centre, Yan Tuo vit l'homme baisser la tête en tremblant et du sang rouge s'échappa du coin de sa bouche.

Mais comme si de rien n'était, il sortit calmement un mouchoir de sa poche et ressuya le sang.

Yan Tuo se figea un moment. Il ne s'était pas trompé : Shi Jian avait vraiment été blessé par cette attaque. Cependant il avait agi de manière très naturelle comme si de rien n'était et il s'était même battu une seconde fois dans un tel état.

Tout ça pour lui.

C'était uniquement pour lui que cet homme risquait sa vie comme ça.

Le chaton contempla le profil du beau jeune homme et ne put s'empêcher de baisser doucement la tête pour lécher sa paume.


Note de Karura : C'est à ce moment que Yan Tuo est tombé amoureux !

Concernant les deux frères, ils sortent d'où ?! Ils sont aussi tarés l'un que l'autre !






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !