Prisonnier du Temps 79

Chapitre Soixante-dix-neuf : Ne jamais grandir


Shi Jian agit rapidement et efficacement. Une fois le plan initial dressé, la construction de l'usine ne prit que trois semaines. Au bout de quatre semaines, sa petite usine de mecha avait déjà commencé à produire ses premières pièces. Bien entendu, tout cela était grâce à l'efficacité extraordinaire des machines et de l'intelligence artificielle dans tous les domaines de cette ère intersidérale.

Derniers chapitres parus :
Cent façons de tuer un prince charmant 1 à 3
La Renaissance du Suprême Immortel 1 à 5
Le lecteur et le héros doivent absolument tomber amoureux 53 et 54
Prisonnier du Temps 88 et 89
Le Prince Solitaire 2 02
Ancient Gods Sanctuary 19
Prisonnier du Temps 87
Esprit Malin 11 et 12

Il savait que Boney adorait les mechas mais comme sa condition physique n'était pas assez bonne pour piloter un mecha, il avait toujours rêvé de posséder sa propre usine de mecha. Du coup Shi Jian invita Boney à gérer l'usine avec lui. Si l'usine de mecha se développait bien par la suite, Boney pourrait diriger une seconde usine affiliée.


Puisque leur usine n'était pas encore très connue, les premières ventes ne furent pas très bonnes. Les produits finis ne pouvaient être vendus qu'à des arènes de combat clandestines grâce au réseau personnel de Boney et aussi à des endroits reculés de la galaxie qui avaient du mal à acheter des mechas aux usines de la Fédération et de l'Empire.

Cependant la situation changea du tout au tout après deux mois. Non seulement les clients ne cessaient de leur repasser commande mais il y eut même de grandes usines de mechas de la Fédération et de l'Empire qui prirent l'initiative de passer commande près d'eux pour acheter les consoles — les pilotes de mecha ayant testé cette console avaient trouvé que l'expérience de pilotage était grandement améliorée mais aucun ne devina que Shi Jian avait optimisé le système d'intelligence du mecha, ils ne se focalisèrent que sur la console.


Shi Jian avait effectivement apporté des améliorations à la console mais l'amélioration de l'expérience que cela apportait n'était pas aussi flagrante que celle du système d'intelligence. Du coup d'autres usines et designers eurent beau tenter d'imiter ces consoles, ils n'obtinrent évidemment pas le même effet. Pour de meilleurs résultats, au bout du compte ils ne purent que passer une tonne de commande à l'usine de Shi Jian sauf que la capacité de production de l'usine de Shi Jian ne suffisait plus pour répondre à la demande grandissante.


* * *

Dans une salle de réunion de l'Armée Fédérale, plusieurs membres importants avaient les yeux fixés sur les composants d'armes présentés.

Cela provenait de sources différentes : des pirates de l'espace, des rebelles et des armées locales d'astéroïdes. Ce qu'ils avaient tous en commun, c'était qu'ils avaient eu droit à des optimisations extrêmement subtiles du système d'armement existant. Avec des armées améliorées, il était difficile de retrouver précisément la nature de ces optimisations ou de savoir comment faire pour les produire sans avoir accès aux plans d'origine.

En plus ils avaient toute une autre chose en commun : selon les informations récoltées, ces plans provenaient du marché noir de Starnet. À cause de l'anonymat des utilisateurs du marché noir, ils ne pouvaient pas affirmer avec certitude que ces plans provenaient de la même personne. Ils ne pouvaient que constater que ces plans avaient des design similaires. Mais imaginez un peu : si une seule personne avait autant d'idées de génie d'un coup, ce serait incroyable.

« Gardez un œil sur le marché noir. Si un plan similaire paraît, achetez-le à tout prix. Et aussi tâchez de trouver cette personne, » ordonna finalement le chef.

Ce n'était pas difficile de comprendre ce qui se cachait derrière ses paroles : il était déjà convaincu que ces plans venaient tous de la même personne. Mais trouver de qui il s'agissait restait un problème très complexe.


Pendant ce temps, Shi Jian se préparait à augmenter la production de son usine tout en révisant pour les examens à l'académie.

Au départ il n'avait pas assez de fonds pour bâtir l'usine alors il avait dû vendre un peu plus de plans de design pour obtenir ces fonds. Ensuite l'usine reçut de plus en plus de commandes et son compte en banque grimpa en conséquence. Il avait donc pu déménager pour s'installer avec son chat dans un nouvel appartement plus près de l'académie.

Les loyers sur la planète Mutian étaient bien moins chers que sur les étoiles capitales de la Fédération et de l'Empire. La Première Académie Militaire Fédérale était située sur un satellite de la planète Mutian. Presque la moitié de la surface était occupée par l'académie. Les commerces annexes étaient tous dédiés aux étudiants alors les loyers étaient moins chers. Shi Jian appréciait l'environnement naturel et le bon air frais. Comme c'était proche de l'académie, l'endroit était bien géré et surveillé. Quand il toucha son premier gros lot, il dépensa presque tout pour s'acheter un immense pavillon avec jardin dans la banlieue de cette zone et y fit planter toutes sortes de fleurs et de plantes qui ne faisaient pas mal afin que son bébé puisse jouer dans le jardin.

Il s'acheta aussi une voiture volante de la marque la plus courante. C'était plus que suffisant pour faire librement et rapidement ses allers-retours entre l'académie et sa maison.


Ses soins pour félin avaient également commencé à porter leurs fruits : son chaton avait fini par grandir de moins d'une paume à une paume complète.

Cela inquiéta un peu Shi Jian. Il pouvait voir les chatons des autres grandir après seulement quelques mois. Son bébé ne grandissait tout simplement pas. Il alla donc dans une clinique vétérinaire pour consulter. On lui expliqua que c'était à cause de la race et que son chat était justement d'une souche variante.

Qui plus est, non seulement le corps de son bébé ne différait guère de celui d'un chaton mais il en était de même pour le tempérament : très innocent et vif, curieux de tout, sans cesse collé à lui et minaudant.


Après un repas, il prit dans ses bras son chaton qui voulait se sauver. Il leva ses deux pattes et lui fit la leçon :

« Bébé, il faut que tu grandisses maintenant. Tu ne peux pas toujours te comporter en bébé chat. Tu dois apprendre à être un grand chat, compris ? »

Mécontent, Yan Tuo agita ses pattes, le fixa de ses grands yeux noirs et protesta de plusieurs miaulements.

« Tu ne veux pas grandir et faire le vaurien avec moi, traduisit Shi Jian avec impuissance. Tu veux rester pour toujours un bébé afin que je te gâte. Je t'ai dit que tu ne pouvais pas faire ça. De nos jours, les daddy's boys En opposition aux mama's boys. (1) n'ont pas la cote. Tu as beau avoir une grande maison, un immense jardin, des tas de bonne nourriture et de jouets, si tu restes un bébé chat, aucune sœur ne voudra de toi et tu finiras vieux garçon, » sermonna Shi Jian avec amertume.


Tout en parlant, il ne put s'empêcher d'imaginer le chaton qu'il avait élevé avec tant de mal grandir et entrer en chaleur puis revenir avec une femelle chat après l'autre et partager avec elle le repas que Shi Jian avait spécialement préparé pour lui, partager avec elle les jouets que Shi Jian avait spécialement choisis pour lui, partager avec elle le jardin que Shi Jian faisait entretenir spécialement pour lui, dormir avec elle sur le petit matelas qu'il avait acheté spécialement pour lui, les couvrir avec la petite couverture qu'il avait préparée spécialement pour lui et aussi partager le petit coussin...

Son bébé tournerait autour de sa copine et n'aurait d'yeux que pour elle. Tant qu'ils pourraient s'amuser l'un avec l'autre, ils risquaient de rester dehors tout le nuit. Du coup, sauf pour la nourriture et les jouets, le chaton lui accorderait à peine un regard. Si Shi Jian voulait le tenir dans ses bras et le caresser, son chaton le trouverait pénible et impatient, et il ne tolérerait ses caresses que parce que Shi Jian lui fournissait un logis et à manger. Quand son chaton jugerait que cela avait assez duré, il se libérerait aussitôt pour aller retrouver sa petite copine...

Il ne se collerait plus doucement à lui comme ça, ne le taperait plus de ses petites pattes, ne dormirait plus paisiblement contre son cou et ne miaulerait plus pour lui une fois qu'il serait grand... Son douce fourrure blanche, ses grands yeux noirs, ronds et brillants, sa petite langue et ses pattes roses appartiendraient à une autre chatte...


À cette idée son cœur fut comme oppressé. Il était presque inconcevable pour lui qu'un jour cela deviendrait réalité et qu'il aurait à subir tout cela.

Il serra fort le chaton contre lui et changea rapidement la teneur de ses propos :

« … En fait, peu importe si tu ne grandis pas. Quoi qu'il arrive, je te gâterai toujours. »

Après ça, il murmura comme pour lui-même :

« Bébé, je crois que je devrais te faire stériliser. Shi Rui dit que c'est mieux pour la santé des chats. Je me disais que tu étais encore trop jeune mais... »

Yan Tuo se pétrifia, horrifié. Dieu seul savait si son apparence actuelle de chaton avait un lien quelconque avec son corps. Et si c'était son corps qui s'était transformé ? Alors s'il devenait un chat eunuque, quand il reprendrait son apparence il serait aussi un vrai eunuque ? En plus, la douleur avait l'air horrible quand on y songeait. Ce n'était pas le genre de douleur qu'un chaton comme lui pouvait endurer.

Il était totalement contre ! Et si Shi Jian osait mettre son idée en pratique, il s'enfuirait de la maison !


Le chaton miaula avec fureur et tapota le bras de l'homme de ses petites pattes comme pour exprimer son opposition.

« Tu sais, je ne veux pas non plus... »

Shi Jian lissa sa fourrure et fit un compromis avec le chat :

« Alors dans ce cas, tu dois promettre d'être bien sage, bébé. Tu ne dois pas aller n'importe où, tu ne dois pas séduire une femelle comme ça et tu ne dois pas te laisser séduire par une femelle et t'enfuir avec elle. »

Qui vient de dire que si je continue comme ça, aucune sœur ne m'aimera ? Et maintenant tu ne veux pas me laisser m'amuser avec les femelles. Humph, tu changes d'avis comme de chemise.

Yan Tuo poussa un miaou comme pour promettre.


Bien qu'il soit actuellement dans le corps d'un chat, il n'avait absolument pas l'intention de tomber amoureux d'un autre chat. Après tout il se considérait encore comme un être humain normal. S'il voulait vraiment tomber amoureux, ce serait plus avantageux que ce soit de cet homme plutôt que d'un chat. Au moins cet homme était un humain qui pouvait cuisiner, réchauffer le lit, préparer un petit matelas, lui chanter des berceuses et lui caresser la fourrure. C'était quelqu'un de très bien.

À cette pensée, Yan Tuo regarda l'homme dans les yeux, se roula à nouveau sur le dos et miaula à l'adresse de Shi Jian pour qu'il lui caresse le ventre. Il ferma ensuite les yeux et miaula de plaisir.


* * *

Les résultats de Shi Jian tombèrent très vite. Bien qu'il avait passé son semestre à s'occuper de son chat et à son affaire pour élever son chat, il était néanmoins premier de sa promotion avec des notes excellentes.

La Première Académie Militaire Fédérale se trouvait sur une planète gouvernée par la Fédération et elle acceptait aussi des fonds et des soutiens fédéraux. Bien qu'elle prônait une école librement gérée, elle était en fait plus tournée vers la Fédération dans tous les domaines et il y avait aussi de nombreuses coopérations avec les départements militaires fédéraux.

Par exemple à la fin de chaque année scolaire, l'Armée Fédérale sélectionnait les meilleurs étudiants de chaque division afin de signer un contrat. Le contrat stipulait que les étudiants concernés entreraient dans l'Armée Fédérale à la fin de leurs études. Ces étudiants profitaient en attendant de formations éducatives capitales comme des stages réguliers à l'armée pour apprendre et s'entraîner, des cours de formation supplémentaires en plus des enseignements ordinaires, et l'accès aux meilleurs mechas et aux armes les plus avancées fournies par l'armée.


En général les étudiants choisis pour ces formations anticipées avaient une meilleure progression et plus d'opportunités pour entrer dans l'armée à la fin de leurs études. La plupart des étudiants qui intégraient la Première Académie Militaire se destinaient à l'Armée Fédérale comme un choix de carrière future alors presque tous les étudiants considéraient le programme d'entraînement de l'Armée Fédérale comme un honneur rare pour lequel on devait se battre.



Notes de Karura : Pendant que Shi Jian boit du vinaigre à cause des chattes, Yan Tuo est déjà séduit par l'estomac et le confort. Il a vraiment un caractère de chat même bien avant d'en devenir un pour de bon, vous ne trouvez pas ?


Notes du chapitre :
(1) En opposition aux mama's boys.






Commentaires

:

:

Pour insérer des émojis dans le message, appuyez sur la touche Windows et ; de votre clavier (pour Windows 10).

Tu n'as pas rempli tous les champs !